« CHALLENGE »:  » GRENOBLE PREMIÈRE POUR L’IMPÔT SUR LES MÉNAGES »

Publié par Les Républicains 38 le

Le tableau publié par  » Challenge  » devrait peser lourd dans la campagne municipale Grenobloise : Grenoble est classée première ville de France pour l’impôt sur les ménages.

Avec une évolution de plus 33,1% entre 2007 et 2012 la ville qui était déjà en avance figure dans le peloton de tête des augmentations de l’impôt sur les ménages

S’agissant du seul taux de taxe foncière – la taxe sur les propriétaires –  elle est en tête . Classée première par le  » Nouvel Observateur » , deuxième par l’union nationale de la Propriété Immobilière ( TAXES FONCIÈRES: GRENOBLE 1ERE OU DEUXIÈME DE FRANCE?) et « seulement  » 3 eme par  » Challenge » . Une déception?

EN FRANCE C’EST GRENOBLE PRÉLÈVE LE PLUS D’IMPÔTS PAR HABITANT

Par contre toutes catégories, cumulé l’impôt foncier et la taxe d’habitation, c’est bien Grenoble qui prélève le plus d’impôts de France: 1120 € par habitant en 2012 la plupart des villes prélevant moins de 1000€ par habitant; Certaines grandes villes beaucoup moins: Toulouse 959 €, Nantes 911 €,  Lyon 844 €, Marseille 831 €,  Lille 770 €, Strasbourg 768 €  . Un Strasbourgeois dont la ville n’est pas sous équipée paie donc 352 € de moins chaque année qu’un Grenoblois .

Jérôme Safar le candidat socialiste qui est aussi l’Adjoint aux Finances va devoir s’expliquer sur cette inquiétante dérive de la dépense publique. Celle ci était camouflée jusque là par des discours sur le gouvernement de droite mais avec l’élection d’Hollande la municipalité n’a plus d’échappatoire .

LA MUNICIPALITÉ A PROFITÉ DES TRANSFERTS À LA MÉTRO POUR AUGMENTER SES FRAIS DE STRUCTURES

Car les grenoblois subissent de plein fouet l’augmentation des impôts et charges nationale et les impôts locaux.

Rappelons que les grands équipements tels le Stade et le Tramway ne pèsent pas sur le budget de la ville de Grenoble. Ils ressortent de la Métro et du SMTC.De plus la municipalité a transféré des services entiers à la Métro ( ordures ménagères).

Au lieu de réaliser des économies de fonctionnement la municipalité a profité de ces transferts pour continuer à augmenter les frais de structures, les dépenses de déplacements, frais de bouche, publicité et propagande.((Municipalité PS de Grenoble : frais de bouche et voyages c’est l’explosion +57%)

On l’a vu ces derniers mois avec le Forum « Libération », Grenoble Factory , « Grenoble en couleurs »… qui ont englouti pour rien des centaines de milliers d’Euros . Il s’agissait juste d’une pré campagne municipale aux frais du contribuable.(MUNICIPALITÉ DESTOT: LA CAMPAGNE SUR FONDS PUBLICS S’ACCÈLÉRE)

LE CLIENTÉLISME COÛTE CHER

Jérôme Safar a systématiquement  poursuivi le clientélisme sur le budget municipal en particulier à Villeneuve en finançant de façon outrancière des soutiens politiques.(VILLENEUVE: le CLIENTÉLISME de J.SAFAR (PS) CHOQUE MÊME la MAJORITÉ MUNICIPALE)

Rappelons que sur 3 critères confondus – impôts, dette par habitant, dépenses de fonctionnement – Grenoble avait été classée parmi les deux pires cancres de France (FINANCES:LE DOSSIER DU « POINT « QUI ACCABLE GRENOBLE)

Ni l’Adjoint aux Finances, ni la municipalité PS n’ont vu venir le changement d’époque et les attentes de nos concitoyens pressurés d’impôts. Ils n’ont pas non plus anticipé l’arrivée d’Hollande qui devait s’attaquer aux riches et prélève sur la classe moyenne. Réduisant au passage de façon drastique les dotations aux collectivités locales.(Jeudi à Matignon: M.DESTOT(PS) a accepté que Grenoble soit financièrement étranglée)

UNE  AUGMENTATION MASSIVE D’IMPÔTS EN CAS DE RÉÉLECTION

Compte tenu des dépenses nouvelles non financées tels les nouveaux rythmes scolaires, ( 1,5 M€) les écoles et équipements non prévus conséquence de la bétonisation de la ville, les interventions urgentes sur le patrimoine qui s’écroule ( Tour Perret, Halle Sainte Claire, Église Saint André..) les transferts internes au budget pour financer des opérations non prévues ( concert Mika pour éviter la concurrence avec Guetta) il est évident que Jérôme Safar attend son élection en mars pour augmenter massivement les impôts.(RYTHMES SCOLAIRES À GRENOBLE : RIEN N’EST PRÊT)

Comme en 2007 il va s’engager à ne pas le faire.  Il commence déjà à tenir un discours lénifiant pour tromper les Grenoblois J.Safar (PS)reconnaît qu’à Grenoble: » il faudra s’attaquer sérieusement au désendettement »!) . Ce qui constitue au moins un aveu que depuis 20 ans la municipalité est totalement responsable de cette dérive.

 » JAMAIS DANS SON HISTOIRE GRENOBLE N’AVAIT BATTU CE RECORD D’IMPÔTS »

Ce qu’a immédiatement souligné Alain Carignon dans un communiqué. Pour l’ancien Maire « Jamais Grenoble dans son histoire n’avait battu à la fois tous les records de l’impôt foncier et d’habitation. Depuis 20 ans la municipalité socialiste a augmenté massivement les dépenses de fonctionnement,la dette par habitant et l’impôt ».

Pour lui  » les élus socialistes n’auraient que l’appel à l’impôt comme solution s’ils étaient réélus. C’est tout ce qu’ils savent faire ».

Rappelons qu’après les élections de 2008 ils ont augmenté les impôts de + 9%. Cette fois ce serait bien pire compte tenu des besoins et des impasses budgétaires. Les Grenoblois savent à quoi s’en tenir .

 

 

 

 

 


 

 

 

Catégories : Actualité