CENTER PARCS: JP BARBIER et Y.NEUDER MONTENT au CRENEAU

Publié par Les Républicains 38 le

Alors que la direction de  » Pierre et Vacances » a décidé de se pourvoir en cassation face à la décision du tribunal administratif d’annuler un arrêté ( sur 4) Jean-Pierre Barbier Député ( UMP) et Yannick Neuder Président (UMP) de Biévre Isère Communauté ont réagi dans le « DL » du 25 décembre .

Les promoteurs du projet de centre de vacances dans les Chambaran es­timent que cette décision du juge administratif suspend les travaux de construction prévus fin 2015, mais pas le défrichement, déjà large­ment entamé, de la zone à construire. Ils entendent donc reprendre celui­ ci dès que possible. C’est ­à­ dire dès que les zadistes auront été expulsés.

Des zadistes qui criaient victoire, qui ont détruit du matériel, qui occupent illégalement une maison forestiére .

E.PIOLLE ( Verts/PG) : la VIOLENCE PREPARE un  » MODELE PLUS SAIN »

Mercredi,  selon le « DL » , ils avaient installé des barrages sur le chantier, avec des ar­bres abattus ou des palettes. Ils ont reçu le soutien d’Eric Piolle ( Verts/PG) qui a estimé sur France Inter « qu’ ils envoient un message, peut­ être un peu fort… pour faire émerger un modèle plus sain à différents aspects  » (!) . La violence est annonciatrice d’un « modèle plus sain » .

Les 700 EMPLOIS  » NE SONT PAS de BONNE QUALITE »

On sait que l’extrême gauche et les Verts Grenoblois veulent faire de Roybon un  » nouveau Sivens » et qu’Eric Piolle estime que les 700 emplois créés  » ne sont pas de bonne qualité «  .  Tout le monde ne peut pas prendre un chèque de départ de Hewlet Packard et avoir des actions à Singapour. Au moment ou notre pays vient de battre un nouveau record de chômage et ou l’Isère atteint 53 000 demandeurs d’emploi, le chiffre le plus élevé de son histoire. Le mépris de l’extrême gauche pour les difficultés des familles s’exprime parfaitement avec ces positions. Seul le dogme compte: il s’agit toujours de promettre un bonheur pour plus tard, dans une société idéale. Et de souffrir en attendant. Une souffrance que ne vit évidemment pas la Nomenklatura Verts/Parti de Gauche…

Yannick Neuder et Jean-Pierre Barbier lors de la dernière manifestation des habitants en faveur de Center Parc

Yannick Neuder et Jean-Pierre Barbier lors de la dernière manifestation des habitants en faveur de Center Parcs

Y.NEUDER :  » 3 RECOURS ONT ETE REJETTES par le JUGE des REFERES »

Yannick Neuder a réagi avec calme à la décision administrative. Pour lui  « Il faut retenir deux aspects de cette décision : le premier portant sur l’autorisation dite “dérogation des espèces protégées”, nécessaire à la poursuite de la phase de défrichement. Les trois recours ont été rejetés par le juge des référés, estimant qu’aucun doute sérieux ne pesait sur la légalité. Le deuxième portant sur l’arrêté du dossier de loi sur l’eau, indispensable pour la réalisation des travaux à venir au cours de l’été 2015. Le juge a considéré qu’il y avait un doute sur deux points : l’absence de saisine de la CNDP (Commission nationale du débat public), laquelle est aujourd’hui obligatoire pour tout projet supérieur à 300 millions d’euros. Sauf que ce seuil semble avoir été fixé en 2010, bien après le dépôt du dossier Center Parcs de Roybon.  »

 » CE JUGEMENT N’IMPACTE QUE FAIBLEMENT le PLANNING de REALISATION »

Yannick Neuder analyse aussi  » Le second doute serait en lien avec la quantité des surfaces compensées des zones humides impactées par le projet. Sur ces deux aspects, le jugement sur le fond interviendra en juin 2015. Il faut noter que l’arrêté de défrichement ne fait l’objet d’aucun jugement, ce qui veut dire que les travaux de déboisement peuvent continuer. J’attends, par ailleurs, les décisions du groupe Pierre & Vacances et du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, qui pourraient se pourvoir en cassation auprès du Conseil d’État ».

Pour lui  » En conclusion, ce jugement n’impacte, pour l’instant, que faiblement le planning de réalisation du projet ».

Jean-Pierre BARBIER:  » IL NE S’AGIT QUE d’UN EPISODE de PLUS  »

De son côté Jean-Pierre Barbier Député relève que  « trois recours sur quatre ont été rejetés par le juge administratif, ce qui démontre que le projet n’est pas une catastrophe écologique, et que les questions posées par le commissaire-enquêteur concernant les espèces protégées ont été satisfaites. ».

Il note que  » seul le dossier loi sur l’eau a conduit le juge à émettre un doute sur la possible consultation de la Commission nationale du débat public et sur la suffisance des mesures de compensation au titre de la destruction des zones humides. Il ne s’agit que d’un épisode de plus dans une bataille juridique qui dure depuis des années. »

 » ESPERANT QUE LE PROJET PUISSE VOIR LE JOUR RAPIDEMENT »

Jean-Pierre Barbier « souhaite maintenant que la justice se prononce rapidement sur le fond des deux questions formulées par le juge des référés, en espérant cette fois, qu’à l’issue de cette procédure, le projet puisse voir le jour le plus rapidement possible ».

Il rappelle en effet « qu’il s’agit d’un projet d’investissement de plus de 300 millions d’euros et de plus de 700 emplois pour le territoire » .

E.PIOLLE et M.BONNETON : l’EXTRÊME GAUCHE A BIEN REUSSI SON OPA sur les VERTS

Des élèments qui n’effleurent pas Eric Piolle, Michèle Bonneton la Députée (Verts)  qui préfèrent la récession et le chômage  pour aujourd’hui au  nom d’un monde idéal qui va naitre et n’existe nulle part ailleurs: le discours tenu depuis la nuit des temps par tous les pays totalitaires. Décidément l’extrême gauche a bien réussi son OPA sur les Verts.

 

Catégories : Actualité