CAHUZAC (PS) l’ami d’Anticor et de R.Avrillier avait bien un compte en Suisse

Publié par Les Républicains 38 le

Le Ministre de la lutte contre la fraude, l’argent facile, les riches, les tricheurs, celui qui aidait ANTICOR dans sa lutte contre la corruption , le Député rapporteur du Budget de la Santé dont la société personnelle était financée par les laboratoires pharmaceutiques,  (J.CAHUZAC (PS): le sponsor d’ANTICOR « conseillait » les labos pharmaceutiques) .l’homme que le PS et les Verts avaient désigné pour présider la commission des Finances au nom de toute l’opposition et dont il ont fait le Ministre du Budget a donc avoué.

LE PS ET LES VERTS NE POUVAIENT IGNORER
L’intéressant étant que tous ses collègues ne pouvaient ignorer son train de vie, ses méthodes .  Il y avait tant d’indices qui n’auraient pas été pardonnés à un élu de droite (.100 000 Euros dérobés chez … le Ministre (PS) du budget !Leur silence en dit long sur la réalité de leur sentiments sur ces questions, comme sur leurs postures morales !(L’ADES/VERTS ET R.AVRILLIER S’AUTO CONGRATULENT ENCORE !).

G.FIORASO, LES VERTS SOUTENAIENT

On se rappelle le soutien des Verts à J.Cahuzac critiquant Médiapart. (QUAND LE PS ET LES VERTS SOUTENAIENT MÉDIAPART… )Le soutien du PS en général et de Geneviève Fioraso en particulier (AFFAIRE CAHUZAC:G.FIORASO(PS) VEUT COUVRIR LE BRUIT DES CASSEROLES) L’absence de toute  » détection de failles  » de la part d’Anticor et des spécialistes ! Et pour cause .( ANTICOR : L’OFFICINE DE R.AVRILLIER reçoit un cadeau de J.Cahuzac (PS))

600 000 EUROS SUR SON COMPTE

C’est devant les juges, l’ex-ministre du Budget a admis avoir eu un compte à l’étranger doté d’environ 600.000 euros, contrairement à ce qu’il a toujours soutenu. «J’ai été pris dans une spirale du mensonge et m’y suis fourvoyé», explique-t-il dans un communiqué. Il a été mis en examen.

Deux semaines après avoir été démissionné de son poste de ministre du Budget après l’ouverture d’une enquête pour blanchiment de fraude fiscale, Jérôme Cahuzac est passé aux aveux. Entendu mardi après-midi par les juges du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris  il a reconnu avoir détenu un compte bancaire à l’étranger depuis une vingtaine d’années. «J’ai rencontré les deux juges aujourd’hui. Je leur ai confirmé l’existence de ce compte et je les ai informés de ce que j’avais d’ores et déjà donné les instructions nécessaires pour que l’intégralité des actifs déposés sur ce compte, qui n’a pas été abondé depuis une douzaine d’années, soit environ 600.000 €, soient rapatriés sur mon compte bancaire à Paris», a précisé Jérôme Cahuzac dans un communiqué. Dans la foulée de ces aveux, l’ancien ministre a été mis en examen.

TRANSFÉRÉ À SINGAPOUR

Selon « Le Canard Enchaîné » , Jérôme Cahuzac aurait ouvert un compte dans une succursale de l’établissement Reyl et Cie à Singapour, après avoir fermé un premier compte à la banque UBS en Suisse à la fin des années 2000.
«J’ai été pris dans une spirale du mensonge»
Jusqu’alors, la ligne de défense de Jérôme Cahuzac avait toujours été de nier en bloc. «Je n’ai pas, je n’ai jamais eu, de compte à l’étranger, ni maintenant, ni avant», jurait-il devant les députés en décembre dernier. Il évoquait alors des «accusations délirantes» lancées par Mediapart et promettait de traîner en justice tous ceux qui les propageraient.

COMBIEN ENCORE SILENCIEUX ?

«J’ai mené une lutte intérieure taraudante pour tenter de résoudre le conflit entre le devoir de vérité auquel j’ai manqué et le souci de remplir les missions qui m’ont été confiées et notamment la dernière que je n’ai pu mener à bien. J’ai été pris dans une spirale du mensonge et m’y suis fourvoyé. Je suis dévasté par le remords. Penser que je pourrais éviter d’affronter un passé que je voulais considérer comme révolu était une faute inqualifiable. J’affronterai désormais cette réalité en toute transparence», écrit-il aujourd’hui.

Voilà un PS qui avoue contraint et forcé par la procédure en marche. À côté combien de silencieux ?

 
 
Catégories : Actualité