CACHES D’ARMES DANS L’AGGLO: UNE SITUATION INQUIÉTANTE

Publié par Les Républicains 38 le

La nouvelle découverte la semaine dernière de huit armes, dont un fusil de guerre ainsi que plu­sieurs centaines de munitions dans un domicile du sud de l’agglomération grenobloise non révélé par la police inquiète à plus d’un titre.

Dans ce dernier cas ce sont tout de même un pistolet semi ­auto­matique 9 mm, un fusil à pom­pe neuf, deux carabines à lu­nette de visée, et trois autres armes de poing selon le « DL  » qui ont été découvertes.

UN ARSENAL À ABBAYE JOUHAUX

Il y a peu de temps c’était un arsenal qui avait été découvert minutieusement dissimulé dans le vide situé sous un ascenseur d’un immeuble, au 12 rue de la Station-Ponsard, dans le quartier de l’Abbaye-Jouhaux à Grenoble.(GRENOBLE :un ARSENAL D’ARMES à Abbaye Jouhaux, le GIGN au Village Olympique)

En mai c’était un pistolet mitrailleur dans une poubelle de Villeneuve.(GRENOBLE/VILLENEUVE : UN PISTOLET MITRAILLEUR DANS LA POUBELLE)

On se souvient qu’auparavant dans une affaire dont les protagonistes n’ont pas encore été interpellés,  une bijouterie avait été attaquée à l’arme de guerre  par des  hommes armés de fusils d’assaut.  C’était place Notre Dame en plein centre de Grenoble.(Attaque de la bijouterie .JC PEYRIN :  » GRENOBLE NE DOIT PAS RESTER LA GRANDE PERDANTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ « )

COMBIEN D’ARMES LOURDES ET COMBIEN DE CACHES DANS L’AGGLO?

Ces découvertes ne sont que la partie immergée d’un iceberg. Combien d’armes lourdes et combien de caches dans l’agglomération ?  avoir regardé ailleurs pendant 18 ans a permis une pénétration et une organisation qui seront difficiles à démanteler.

Grenoble est devenue une plaque tournante de la délinquance lourdement armée. Le risque étant que la guerre des gangs fasse des victimes innocentes : sur la marché de St Pierre du Rondeau un Grenoblois qui faisait ses courses avait pris un dimanche matin le ricochet d’une balle qui ne lui était pas destinée. La municipalité a multiplié les discours contradictoire depuis  » tout va bien « (.DÉLINQUANCE : DESTOT (PS) A CACHÉ LA VÉRITÉ AUX GRENOBLOIS) jusqu’à énoncer des propos de circonstance , mais toujours sur un fond de totale inefficacité.(SÉCURITÉ :la terrible inertie de la municipalité Destot)

SYMBIOSE ENTRE PETITE ET GRANDE DÉLINQUANCE

Une situation explosive à tous égards.(GUERRE DES GANGS: LE DOCUMENTAIRE ACCABLANT POUR GRENOBLE)

Visiblement la symbiose entre la petite délinquance et la grande a été réalisée à partir des quartiers qui ont dérivé sous le double effet de l’irresponsabilité ( ou de la volonté ?) des Adjoints successifs au Logement ( de R.Avrillier, Verts/Ades) à M.Vuaillat app PS) en passant par les responsables de l’office HLM dont Maryvonne Boileau ( Verts/Ades) et du comportement tribal qui a été favorisé par l’idéologie de la responsabilité du social sur l’effort et la responsabilité individuelle.

UN COCKTAIL EXPLOSIF

Un cocktail explosif au sens propre qui produit tous ces effets  dont Villeneuve -après 40 ans d’existence –  permet de parfaitement juger l’efficacité !  On a vu ce qu’il en est au Village Olympique par le témoignage accablant d’une résidente (Insécurité à Grenoble: « Pourquoi, après 30 ans, je quitte le village Olympique le 1er Juillet »)

Ce que la municipalité Destot voudrait continuer avec d’autres mots dans de nouveaux quartiers densifiés dont elle se revendique pour le bonheur des Grenoblois.

Le débat de mars 2014 devra porter sur cette question car les Grenoblois doivent pouvoir stopper cette dérive et ses conséquences dramatiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : Actualité