C.FERRARI (PS) RECONNAIT l’AGGLO GRENOBLOISE IRRESPIRABLE

Publié par user1 le

Hier la Métro était à nouveau aux anges. Pensait donc. Elle va tellement de l’avant, elle répond tant aux  » défis » et aux « enjeux »  selon les formules bien connues de son président qu’on annonce le lancement… des études pour la rénovation de l’échangeur du Rondeau. N’est-ce pas trop rapide? Après 15 ans d’atermoiements.

Avant hier Christophe Ferrari Président (PS) faisait à nouveau cocorico (DL 26/9/15). Ségolène Royal avait sacré la Métropole  » ville respirable en 5 ans » . Bon. On ne s’étend pas sur le fait que   nous ne sommes pas les seuls. Notre Métropole figure dans une liste de 20 villes de premier plan parmi lesquelles Arras, Faucigny ou Annemasse. D’autres agglomérations comme Montpellier ont choisi, elles, d’être labellisées « Territoire à énergie positive pour la croissance verte »(!).

UNE VILLE IRRESPIRABLE AUJOURD’HUI

Bref une com’ qui ne trompe que le gogo. Mais surtout une ville respirable dans 5 ans, est-ce à dire une ville irrespirable aujourd’hui?  On ne sait pas si les études lancées par l’Etat et AREA pour réaliser (peut être) l’amélioration du Rondeau et A 480, qui doivent comporter un volet environnemental,  livreront la cartographie de la pollution . Cette carte que refusent les élus de la gauche et les Verts. Seule elle permettrait de mesurer les effets des bouchons sur la pollution.

R.SULLI (PCF) A FAIT PASSER les INTERÊTS ELECTORAUX AVANT la SANTE

Le Maire (PCF) d’Echirolles R.Sulli l’a reconnu pour les riverains de l’U2. Le blocage du Rondeau est un facteur de pollution. Mais pourquoi donc la municipalité communiste qui est partie prenante dans l’exécutif de la Métro depuis 20 ans n’a telle jamais demandé  que les contrats de plan  comprennent des améliorations de voirie? Les intérêts électoraux avec les Verts sont passé avant la santé des populations.

JM UHRY ( PS) A DEMISSIONNé POUR CONDAMNER l’IMMOBILISME

Côté chiffres Christophe Ferrari fait état d’améliorations : « Depuis 10 ans déjà, la Métropole a mis en œuvre de nombreuses actions en termes de rénovation du parc, de mobilité ou encore de gestion des énergies » . On se demande bien pourquoi le précédent Vice Président à l’Environnement JM Uhry ( PS) avait démissionné parce que le plan Air Climat de 2005 n’avait pas reçu un début d’application.

UN PLAN d’URBANISME en OPPOSITION aux RECOMMANDATIONS sur la POLLUTION

Un plan pourtant commun ( déjà) au PS et aux Verts.  Un plan en totale contradiction avec le Plan Local d’Urbanisme ( PLU) de Grenoble organisant la bétonisation déconseillée pour la pollution!

JM Uhry avait rendu ses délégations avec pertes et fracas en juin 2013 ne voulant pas « faire le singe à la gloire de la Métro ». On ne veut pas être trop déplaisant avec C.Ferrari et ses déclarations d’aujourd’hui. …Pour JM Uhry l’agglomération grenobloise  » sera la dernière » à mettre en place un plan de protection de l’air.

JM Uhry (PS): « PAS DE VOLONTE POLITIQUE de S’ATTAQUER à la POLLUTION »

Il avait rappelé que lors « des cinq derniers bureaux exécutifs ( dans lesquels le sémillant C.Ferrari était Vice Président aux Finances ) où à chaque fois la problématique de l’air avait été inscrite à l’or­dre du jour, pour être toujours reportée. Je pourrais aussi dire qu’il y a huit mois, on a décidé de mettre l’air dans notre Plan climat et que, depuis, aucune mesure, aucun calendrier d’ac­tions n’a été décidé. Je sens donc qu’il n’y a pas de volonté politique de s’attaquer au problème de la pollution atmos­phérique ». Seulement par les mots.

 » UN COLLECTIF d’HABITANTS a DEJA ATTAQUE »

En démissionnant JM Uhry avait expliqué: » C’est évidemment un problè­me de santé publique. Et moi je ne veux pas faire semblant de porter une politique si aucune mesure n’est décidée. Et surtout, je n’ai pas en­vie d’être celui qui n’a rien dit. Se taire, c’est porter une res­ponsabilité. En Grande­ Breta­gne, un collectif d’habitants a déjà attaqué des collectivités sur la protection de l’air… »

 » JE SUIS MEDECIN, JE CONNAIS les PROBLEMES de SANTE LIES à la POLLUTION »

Ajoutant: » Cela me pose un problème personnel et éthique.Je ne veux pas être la caution de ceci. ça m’atteint car je suis médecin et je connais les problèmes de santé liés à la pollution de l’air ».

ET SI LES RIVERAINS ATTAQUAIENT les ELUS?

Si les riverains de l’U2 de St Martin d’Hères à Echirolles en passant par Eybens, ceux de A 480 tels les habitants de Bouchayer-Viallet , de Catane et demain ceux du polygone étaient Anglais c’est ce qu’ils feraient. Et nos élus de gauche et Verts auraient des comptes à rendre.

Car on  ne voit pas ce qui a changé depuis cette spectaculaire démission excepté les déclarations lénifiantes de Christophe Ferrari ?

N.VIGIER ( Air Rhône-Alpes):  » LA SITUATION EST ALARMANTE »

Nicolas Vigier Ingénieur à Air Rhône Alpes l’organisme de contrôle de la pollution avait rappelé  que  » la situation de Grenoble est alarmante ( …) en région grenobloise on ne respecte pas sur ces zones la réglementation en vigueur. La moyenne de l’année ne doit pas dépasser 40 microgrammes d’oxydes d’azote , on la dépasse sur tous les grands axes, la rocade ou les grands boulevards ». Confirmant bien ce que Christophe Ferrari nous annonce aujourd’hui: la ville est irrespirable.

LA METRO N’A APPLIQUE AUCUN PLAN QU’ELLE A VOTE

Car  la Métro n’a pas plus appliqué le plan Air Climat de 2005 que le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) voté en 2010 qu’elle n’appliquera la » ville respirable dans 5 ans.  » ou Le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) approuvé par ces mêmes élus le 24 avril 2014.

LA QUALITE de l’AIR DEVRAIT PRIMER sur l’URBANISATION

Ce dernier estime  (voté par les élus PS et Verts !) que « Les enjeux sanitaires associés à la qualité de l’air  devront primer sur le principe de l’urbanisation en continuité dans les zones identifiées comme « point noir » au regard de la qualité de l’air » .Les 650 futurs logements de l’Esplanade démontrent la différence entre les votes et les actions !

 » UN ENORME HIATUS ENTRE LES AFFIRMATIONS PEREMPTOIRES » et la REALITE

De son côté la commission d’enquête sur le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de l’agglomération avait fait part de plus que son scepticisme à propos de notre PPA, toujours non appliqué et ne comprenant plus que des suggestions:  « Il existe un énor­me hiatus entre les affirma­tions péremptoires du PPA concernant les gains qui se­raient acquis dès 2015 et ce qui ressort de la simple ana­lyse des actions, de leurs objectifs, de leur calendrier et des moyens financiers qui leur seraient affectés » indiquaient les Commissaires Enquêteurs. Fermez le banc.

320 000 PERSONNES POLLUEES EN 2007. COMBIEN EN 2015?

Mais ce n’est pas tout, l’organisme de contrôle de la qualité de l’Air – Air Rhône Alpes- dirigé par les élus PS et Verts/Ades n’est pas intervenu sérieusement sur ces questions cessant même d’évoquer l’objectif de passer de 320 000 en 2007 à 10 000 personnes en 2014 victimes de la pollution dans l’agglomération. Ces chiffres ont disparu de toute communication. Les habitants de l’agglomération ne savent pas combien d’entre eux sont victimes d’atteintes à leur santé.

LA ZAPA DEVAIT ÊTRE MISE EN PLACE à l’AUTOMNE 2013 !

On ne voit pas en effet ce qui a changé puisque le Plan de Protection de l’Atmosphère de 2010 prévoyait la mise en place de ZAPA ( zone d’action prioritaire pour l’Air). En 2013 JM Uhry avait déclaré » se battre pour que cette ZAPA soit rapidement mise en place (…) quand on est sur l’agglo à une moyenne de plus de 50 jours par an de dépassement des normes Européennes , on ne peut plus attendre ».  Ajoutant ( DL du 13/9/13) : « La Métro pourrait décider à la mi- 2013 .. avec une ZAPA  » pédagogique » (!) à l’automne  » . JM Uhry avait démissionné pour condamner l’immobilisme de ses amis.  Depuis l’automne 2013 on a toujours rien vu.

Sauf de la com’ à l’égard de laquelle il y a beaucoup de complaisance. Même si tous ces sigles, tous ces plans qui se superposent et se mélangent ont évidemment pour objet de permettre d’échapper à tout contrôle réel.

ON VEUT SEMER le CONTRÔLE CITOYEN

Car Christophe Ferrari dans son rôle de commentateur zélé qui lui est dévolu aligne les mesures qui sont censées améliorer la qualité de l’air: la zone 30 généralisée, par exemple sur laquelle repose l’agglomération apaisée. Cette mesure n’a jamais figuré dans aucun plan ! Ou future la pastille Verte  qui pointe les pauvres ,le fonds chaleur pour convertir le chauffage au bois ( 70 % de la pollution l’hiver) . Bref on passe d’un plan à un autre, on saute du Schéma régional à la ville respirable. Afin de semer le citoyen.

Les élus ne communiquent évidemment pas sur le coût pollution des bouchons, de la bétonisation, de la suppression des places de stationnement combinée avec l’augmentation des logements.

La seule certitude enfin avouée est que la ville est irrespirable. On ne voit pas pourquoi ceux qui la gèrent depuis 20 ans n’auraient aucune responsabilité dans la situation. Et on voit mal comment on pourrait leur faire confiance compte tenu des mensonges accumulés sur ce grave sujet de santé publique.

 

 

Catégories : Actualité