C.FERRARI President (PS) de la METRO: « C’EST PAS PARCE QU’ON a RIEN à DIRE… »

Publié par user1 le

Longue, laborieuse, tatillonne itw de Christophe Ferrari le Président (PS) en titre de la Métro dans le « DL » (14/1/16) . Comment justifier l’immobilisme qui caractérise la politique qu’il incarne? Par des mots . Ainsi le principal enseignement qui se dégage de ses propos est que sa mission est très compliquée:  » jamais nous avions eu à gérer une telle complexité  » titre le DL .

Alors que les habitants lui demandent l’heure , Christophe Ferrari cherche à expliquer le fonctionnement de la montre et on voit bien que celui-ci le dépasse. Prisonnier d’une lourde technostructure très politisée, avec les strates successives de collaborateurs déposées par Didier Migaud puis Marc Baïetto, tous PS, il répète ce que son administration lui commande.

UNE AGGLO SANS CAP, SANS CHEF, SANS BOUSSOLE

Jamais aussi bien les habitants de l’agglomération Grenobloise n’ont pu mesurer à travers cette interview  combien leur  » Métropole » est sans cap, sans chef et sans boussole autre que ce que, dans la coulisse Eric Piolle (Verts/PG) et son groupe impriment sans ménagement.

AUX ATTENTES C.FERRARI REPOND EMPILEMENT ADMINISTRATIF

Au lieu de s’attarder sur la mécanique du fonctionnement et de la mise en place qui relèvent de directives et dans leur application de la direction générale , Christophe Ferrari aurait pu donner un espoir à tous ceux qui désespèrent.  Aux attentes qui s’empilent le Président de la Métro répond empilement de strates administratives, de compromis entre communes, de recherche de « point d’équilibre » (!).  Les +9,5% de chômeurs de l’agglo  (contre 6,7% au plan national ) sont ils en recherche de  » point d’équilibre? »

C.FERRARI :  » LE POINT NOIR C’EST LA FLUIDITE » (!)

Depuis peu le Maire de Pont de Claix  est bien contraint de reconnaitre « ce point noir qu’est la fluidité  » de l’agglomération.  Nié jusque là par les élus qui gèrent l’agglo depuis 21 ans, y compris par Christophe Ferrari, Vice Président sortant aux finances.  On ne comprend d’ailleurs plus très bien la logique du discours qui prétendait avoir résolu la question des déplacements  avec des investissements massifs dans les transports collectifs ? Les quelques résidus de problèmes concernant seulement des attardés, ceux qui  ne veulent décidément pas entrer dans  » le XXI eme siècle » d’Eric Piolle.

120 000 véhicules jour débouchent du Nord au Sud de Grenoble: CFerrari lance un téléphérique est/ouest pour 5000 passagers maximum...

120 000 véhicules/jour bouchonnent sur A 480  du Nord au Sud de Grenoble: C.Ferrari lance un téléphérique est/ouest pour 5000 passagers maximum…

LES RETARDS de l’ECHANGEUR du RONDEAU: UNE HONTE POUR l’AGGLO

Il en est réduit à montrer ses muscles et faire semblant d’avoir avancé sur le dossier de l’échangeur du Rondeau, comme s’il n’était pas une vraie honte pour les élus PS/Verts/PC/PG: 166 000 véhicules/jour qui se heurtent depuis des années à un boyau rétrécit produisant pollution sur la rocade sud, perte de temps et d’argent pour les usagers. Parvenir entre 2020 et 2025 à une amélioration de l’échangeur,  qui aura peut être été déjà absorbée par l’augmentation de la fréquentation,  est aussi un bon exemple des retards irrattrapables qu’accumule notre territoire.

C.FERRARI REFUSE TOUJOURS le 2X3 VOIES de A.480

Bien entendu il refuse toujours l’élargissement de A 480 que son propre gouvernement se résout enfin à traiter dans des conditions de financement qui font rêver à gauche! C’est par un allongement de la concession et l’augmentation du prix des péages consentie à AREA que la société privée peut réaliser ces 300 millions€ de travaux! Ces prix des péages que Ségolène Royal (PS)annonçait faire baisser.

Avec la zone 30 km/H partout le message négatif a été bien reçu. Dans Grenoble il faudra jongler pour ne pas être en infraction

Avec la zone 30 km/H partout le message négatif a été bien reçu. Dans Grenoble il faudra jongler pour ne pas être en infraction

A 480: IL NE RESTE QUE LE FINANCEMENT PRIVE

Les majorités successives de la Métro ( MM Migaud, Baïetto, aujourd’hui Ferrari) prisonnières des Verts n’ont jamais osé demander l’inscription de A 480 aux contrats de plan. En catastrophe aujourd’hui il faut traiter enfin ces 120 000 véhicules/jour qui arrivent de Voreppe et il ne reste que le financement privé pour faire vite.

Et même cette catastrophe est contestée puisqu’Eric Piolle engage un recours contre le projet.

C.FERRARI d’ACCORD AVEC PIOLLE SUR A 480 …

Alors Christophe Ferrari la dedans, le président de la grande Métropole qui fait rêver ? « ne comptez pas sur moi pour jeter de l’huile sur le feu » . Dans les méandres de son expression emberlificotée par le poids de ses mandants, on  comprend qu’il est favorable aux 300 M€ de travaux mais toujours contre « l’élargissement à 2 fois 3 voies « . Exactement comme E.Piolle. ça tombe bien. Comme Henri Queuille selon lequel  » Il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout » Christophe Ferrari prône le  » tra­vaillons, ensemble, sur ce point noir qu’est la fluidité » (!).

… MAIS VOUDRAIT GERER le TELEPHERIQUE de la BASTILLE (!)

Il préfère s’opposer à Piolle sur … le téléphérique de la Bastille. ça ne mange pas de pain et ne gêne personne.  Là on sent qu’il est dans son élément. Il voudrait qu’il soit géré par la Métro. On mesure bien l’importance de savoir à qui il paie son ticket pour celui qui l’emprunte. Quand on vous dit que l’agglomération est dirigée , portée par une vision et tutoie  les sommets.

Les vignettes classant les véhicules vont bientôt arriver. Payantes dans un second temps. 1/3 des voitures pourraient être interdites d'entrée dans certaines périodes. Les véhicules anciens des personnes modestes qui travaillent...

Les vignettes classant les véhicules vont bientôt arriver. Payantes dans un second temps. 1/3 des voitures pourraient être interdites d’entrée dans certaines périodes. Les véhicules anciens des personnes modestes qui travaillent…

DES SOLUTIONS AUXQUELLES IL NE CROIT PAS LUI MÊME

Autrement le Président évoque toujours Métrocable qui concerne … 5000 déplacements potentiels entre St Martin le Vinoux et Fontaine . Cette  » solution » ressemble  comme une goutte d’eau aux 100 places de parking installées au terminus de la ligne E du tram au Fontanil pour inciter les 120 000 véhicules qui déboulent du nord à emprunter les transports en communs. ça démontre qu’on n’y croit pas soi-même. Métrocable permet de faire le canada dry des déplacements: une imitation des vraies solutions qui attendent.

UN EFFET DESASTREUX sur l’ATTRACTIVITE du TERRITOIRE

Pour le reste il fait semblant. Toutes les mesures cumulées qui produisent l’effet répulsif sur l’économie de l’agglo décidées par la municipalité Piolle ? « Qu’un maire s’exprime, , c’est évidemment très positif ». Mais « ils sont 43 sur 49 à avoir répondu à l’appel du disposi­tif de “Métropole apaisée”. Bref c’est lui qui a décidé. Personne ne le croit.

Sur le fond l’absence de leader incarnant un projet d’agglo et les mesures prises produisent un effet  désastreux. Le message a été bien compris par tous ceux dont l’agglo aurait bien besoin pour stopper la dégradation de son économie: ni leurs salariés, ni eux mêmes ne sont les bienvenus.

Photo: le DL. C.Ferrari n’avait déjà pas son mot à dire entre les deux tours des Régionales entre JJ Queyranne (PS) et E.Piolle (Verts/PG).

Catégories : Actualité