BIDONVILLE ESMONIN: E.PIOLLE (Verts/PG) N’A PAS PRIS D’ARRÊTÉ D’EXPULSION!

Publié par Les Républicains 38 le

Le Tribunal Administratif de Grenoble a débouté Eric Piolle le Maire (Verts/PG) de Grenoble. S’agissant du bidonville Esmonin le juge a estimé “qu’il appartenait à son maire de faire usage de ses pouvoirs de police muni­cipale et, en cas de maintien des occupants dans les lieux, de requérir les forces de police de l’État, qui sont chargées d’exécuter les arrêtés de po­lice du maire ».

E.PIOLLE CONDAMNE à VERSER 1000 € !

Le problème ? Le Maire n’a pas pris d’arrêté d’expulsion. Il ne peut donc pas demander le concours de la police Nationale. La mairie de Grenoble est même condamnée à verser 1 000 € à Me Costa l’avocat de la défense !

 » ON RESTE DANS le TEMPO qui EST le NOTRE »(!)

Commentant son piteux échec Eric Piolle estime  » on reste dans le tempo qui est le nôtre depuis le 18 mai avec ce tra­vail d’application de la circu­laire Valls qui est encore à faire avancer ». On se demande ce qu’il fume quand on voit le développement du bidonville depuis 18 mois. Il est dans le  » tempo… »

FOURNIR UN LOGEMENT GRATUIT à TOUS

« L’application de la circulaire Valls » est la novlangue de la gauche pour dire « fournir un logement gratuit à tout occupant de squat, de bidonville et plus généralement à toute personne entrée irrégulièrement sur notre territoire. »

Avec 15 00 personnes environ dans les bidonvilles de l’agglomération ( chiffre de E.Piolle) Grenoble reçoit près de 10 % des bidonvilles nationaux! Il n’y est pour rien?

Catégories : Actualité