BIBLIOTHÈQUES à GRENOBLE: LA MUNICIPALITÉ-VOYOU FERME L’ÉTÉ

Publié par user1 le

François Tarantini, Secrétaire Départemental Adjoint des Républicains, Kitty Lequesne membre du comité de la 1 ere circonscription et quelques militants disponibles ce 30 juillet se sont joints à la protestation symbolique organisée par l’intersyndicale de la ville de Grenoble à l’occasion de la fermeture de la bibliothèque Hauquelin.

Car il ne s’agit pas d’une fermeture estivale, comme le disent les affiches, mais d’une fermeture définitive. Il s’agit du seul équipement public qui fasse la jonction entre l’Ile Verte un quartier réputé aisé avec l’Alma-Très Cloitres un quartier en difficultés, avec une économie souterraine très présente et une population en dessous du seuil de pauvreté.

LES FERMETURES DÉCIDÉES SOLITAIREMENT PAR E.PIOLLE

Samedi matin à 11 H30 quelques dizaines de personnes se sont donc rassemblées malgré la date volontairement choisie par la municipalité Piolle (Verts/PG) pour fermer, afin de protester contre la méthode et contre le fond. Sur le premier aspect la décision de fermeture a été prise solitairement par Eric Piolle puisque la municipalité met en avant que son plan de casse n’a pas été soumis au Conseil municipal.

DES PROPOSITIONS DE RESSOURCES ou de REFORMES de L’OPPOSITION et des RÉPUBLICAINS

Sur le second il est évident que dans une ville aux impôts les plus élevés de France de sa catégorie ( 100 à 200 000 habitants), qui est également première pour les dépenses de fonctionnement, les sources d’économies ne manquent pas. Sur ces sujets, l’opposition municipale par la voix de Matthieu Chamussy ( LR) et les Républicains Grenoblois par celle d’Alain Carignon, ancien Maire ont fait des propositions de ressources nouvelles ou de réformes structurelles permettant de maintenir les services.

P.BRON (PS) CO-RESPONSABLE de la SITUATION ÉTAIT PRÉSENT à HAUQUELIN

Paul Bron (PS) Adjoint sortant de la municipalité Destot était présent et les médias lui accordaient toujours la même audience alors qu’il est un des co-auteur de la situation actuelle. Grenoble est bien ruinée, Eric Piolle a bien accéléré la chute mais les 19 ans de Destot/Safar sont une catastrophe. Dans le secteur dont il était « responsable », les écoles, Paul Bron laisse un déficit de 55 classes et des écoles surchargées. Dans un domaine clef de l’avenir et de l’équilibre de la cité, il a manqué à ses devoirs élémentaires. Cela ne lui confère pas une autorité particulière pour donner des leçons!

K.LEQUESNE ( LR) : « LES RÉPUBLICAINS ONT TOUTE LÉGITIMITÉ POUR DÉFENDRE LES BIBLIOTHÈQUES »

Tandis que s’agissant des bibliothèques, comme le précisait Kitty Lequesne « les Républicains ont toute légitimité pour les défendre. Parmi celles que la municipalité Piolle veut supprimer figure l’Alliance créée par la municipalité Carignon, tout comme celle-ci avait créé la médiathèque St Bruno, chaque fois dans des quartiers que nous entendons soutenir ».

L’intersyndicale a annoncé à l’issue qu’elle n’en resterait pas là. Dés le début septembre l’action devrait reprendre afin d’empêcher que ces mesures décidées dans aucune instance démocratique n’entrent en application.

 

le conseil de la municipalité Piolle: regardez la télé...

le conseil de la municipalité Piolle: regardez la télé…

F.TARANTINI (LR):  » LE SCANDALE D’UNE MUNICIPALITÉ-VOYOU COMME UN PATRON-VOYOU »

François Tarantini a dénoncé quant à lui  « le scandale d’une municipalité-voyou qui accomplit ses forfaits l’été comme un vulgaire patron-voyou. Eric Piolle trahit tous ses engagements du N°1 sur la co-construction au N° 110 sur le maintien des 14 bibliothèques. Il devrait retourner devant les électeurs pour faire valider ce vrai virage d’une fausse rigueur ».

Il a rappelé que les Républicains Grenoblois demeureraient eux aussi mobilisés à la rentrée car il n’est pas question que les Grenoblois paient les pots cassés de 21 ans de gestion PS/PC  et Verts/Ades

Notre photo: François Tarantini SDA des Républicains et Kitty Lequesne, membre du comité de la 1 ere circonscription hier devant la bibliothèque Hauquelin pour s’opposer au plan Piolle