« BETONNAGE »: C.FERRARI (PS) MET EN CAUSE un COMMISSAIRE ENQUÊTEUR

Publié par user1 le

Probablement pour la première fois un commissaire enquêteur remet en cause la sacro-sainte « bétonisation » en œuvre dans l’agglomération grenobloise. Ça se passe à St Martin d’Hères pour le projet de la Plaine avec encore 70 logements le long de la rue Voltaire entre le groupe scolaire du même nom et la mosquée. La Métro de Christophe Ferrari (PS) responsable de l’urbanisme avait engagé une procédure de mise en compatibilité avec le PLU afin de permettre la réalisation de l’opération.

 » les ASPECTS NÉGATIFS L’EMPORTENT sur le POSITIF du POINT de VUE de l’INTÉRÊT GÉNÉRAL »

À l’issue de l’enquête publi­que, qui s’est déroulée du 8 septembre au jeudi 8 octo­bre, les conclusions du commissaire enquêteur sont sans appel. Son avis est défavorable : « Au motif principal que les aspects né­gatifs l’emportent de loin sur les aspects positifs s’agissant de l’intérêt général, et donc qu’il n’y a, en définitive, pas d’intérêt général à ajouter à cet endroit des nouveaux lo­gements sociaux locatifs ou en accession, fussent ­ils bien pensés ».

ABBAYE, CAPUCHE, LIBÉRATION, BERRIAT, RASPAIL , ESPLANADE …

Enfin! A l’Abbaye, à Berriat, à la Capuche, à l’esplanade, cours de la Libération, rue Raspail partout ou cette politique démente est poursuivie, ce coup d’arrêt sera ressenti comme un encouragement à ne pas céder . Asra Wassfi, Conseillère ( Modem) de St Martin d’Hères explique dans le DL ( 8/5/16) que « Le commissaire a écouté les ha­bitants, a mené sa propre enquête et a bien décrit ce qu’il se passe dans le quar­tier : insécurité élevée, mixi­té sociale défaillante, absen­ce de stationnement… Je ne suis pas contre le logement social, mais on ne peut pas rajouter du social sur du so­cial. «

ST MARTIN D’HÉRES TRANSFORMÉE en CITADELLE POLITIQUE au DÉTRIMENT des HABITANTS

Incroyable . Le discours répété à satiété sur le manque de logement, l’égoïsme de ceux qui refusent les constructions, l’absence d’espaces verts et de stationnement afin de construire plus encore, voici un commissaire enquêteur qui estime qu’il « n’y a pas d’intérêt général « à construire encore et encore sans discernement.

La municipalité communiste de St Martin d’Hères qui a transformé cette commune entre 1945 et aujourd’hui en citadelle politique au détriment des habitants reçoit un cinglant démenti à la poursuite de sa politique. Mais Christophe Ferrari le Président (PS) de la Métro ficelé par les Rouge/Verts Grenoblois a bien senti le danger.

C.FERRARI (PS) FAIT PRESSION SUR LA PRÉSIDENTE du TRIBUNAL ADMINISTRATIF

Dans une choquante  immixtion dans le fonctionnement de la justice – démontrant bien combien la gauche grenobloise considère que celle-ci est à son service– il a écrit à Mme Brigitte Vidard ,la Présidente du Tribunal Administratif pour lui signaler le comportement de ce commissaire enquêteur! Pensez donc il osé écrire « “ceux d’en bas qui souffrent” et “ceux d’en haut qui pourtant veulent leur bien”. Christophe Ferrari juge cet avis « inacceptable » comme lorsque le commissaire enquêteur évoquant la bétonisation à outrance écrit « “J’espère aussi qu’on n’a pas là une sorte de ton­neau des Danaïdes des temps modernes”.

L’IDÉOLOGIE de la DENSIFICATION REPOSE SUR DU FAUX

L’idéologie de la densification qui repose sur du faux – les 13 000 demandeurs de logements qui ne varient pas après les 6000 logements construits à Grenoble dans le dernier mandat!- les prix des loyers exorbitants à Grenoble alors qu’ils sont en baisse depuis 10 ans , ruinant des copropriétaires des quartiers sud comme le rappelle encore Vincent Delaunois le Président de la FNAIM ( DL du 7/5/16) , laquelle  a totalement échoué dans ses différents concepts ( Villeneuve, Vigny-Musset et demain la presqu’ile) doit s’imposer sur la réalité selon Christophe Ferrari. D’autant qu’entouré sur ces questions d’élus aussi souples que Christine Garnier et Vincent Fristot , les Verts/Ades grenoblois,  sa marge est extrêmement faible.

G.OUDJAOUDI ( Verts) DEVRAIT DÉMISSIONNER de SA VICE PRÉSIDENCE de la METRO

Au passage , s’agissant de St Martin d’Hères, soulignons la démagogie et le ridicule de Georges Oudjaoudi, Vice Président (Verts) de la Métro, qui faisait des effets de manches sur le projet Daudet . Son président de la Métro et ses amis Verts renchérissent dans le bétonnage. Au conseil Municipal de St Egrève aussi l’élu Verts défendait la bétonisation des Mou­tonnées, du Muret et de Pré­dieu à laquelle les habitants s’opposent. Si G.Oudjaoudi ne ment pas aux Martinérois ,il devrait démissionner de la vice présidence de la Métro qui conduit cette politique avec son groupe!

UN SIGNE FORT CONTRE CETTE POLITIQUE…

On va voir si la justice résiste aux pressions ou s’incline. Mais peu importe. Un signe fort a été donné qui démontre que cette politique atteint ses limites. Elle n’est plus supportée par les populations concernées, « ceux d’en bas qui souffrent » car chacun sait bien, chacun voit bien que la mixité sociale a explosé et l’agglomération tremble sur ses bases.

… QUI VA A L’ENCONTRE du  » VIVRE ENSEMBLE »

La gauche et les Verts vont avoir de plus en plus de mal à imposer cette politique qui va à l’encontre du « vivre ensemble ». La pression idéologique était tellement forte, tellement prégnante que les populations concernées n’osaient pas s’opposer frontalement à cette politique folle, reconnaissant même son bien fondé pour s’opposer seulement à certaines de ses applications.

Avec la caution d’un commissaire enquêteur elles peuvent relever la tête. Faire valoir l’intérêt général qui n’est pas du tout celui qu’on leur disait. Il manque peu de choses pour que tous ceux qui sont victimes de ces projets fassent le lien entre eux et tiennent ensemble le même discours aux élus de la Métro. Ils ne lui résisteraient  pas longtemps.

Photo: C.Ferrari (PS) et son  » attelage » ( la formule est de J.Safar PS) Verts/Rouge/Ades/ PC/PS de la Métro