BÉTON, PAUPÉRISATION…LA MUNICIPALITÉ DESTOT REJOINT LE VERDICT DE L’UMP

Publié par Les Républicains 38 le

Selon le « DL  » Le ton de M. Djellal  se fait plus sévère quand il évoque les derniers peuplements du quartier qui ont accentué la précarité. « La Ville de Grenoble est fière de ses politiques de solidarité envers les plus fragiles. Mais à un moment, il faut arrêter de charger la barque dans des quartiers comme Villeneuve, si l’on veut que notre projet de renouvellement urbain fonctionne. Il serait temps que le logement des familles en grande précarité se répartisse à l’échelle de notre agglomération. C’est un défi pour toute l’agglo grenobloise. Il faut quand même souligner qu’aujourd’hui 40 % des Isérois vivant de minima sociaux sont accueillis par Grenoble ».

LA MUNICIPALITÉ RECONNAÎT MAINTENANT LA FAUTE SUR LE PEUPLEMENT

Ainsi l’Adjoint PS à l’économie , président du groupe socialiste est contraint de reconnaître les fautes de peuplement de sa propre municipalité . Il devrait se faire plus sévère à l’égard de la municipalité car c’est son bilan. Mais qu’il ne pense pas y échapper.

Au fur et à mesure qu’on approche des élections les masques tombent un à un ! Simplement on voit mal s’agissant des populations sans revenus , les autres communes se substituer à Grenoble ! Elles qui on réussi a contenir l’expansion de la paupérisation des populations de leur commune.  Des communes à large majorité PS/PC

Pour Villeneuve la municipalité Destot  a reconnu l’erreur des socialistes après 40 ans  pendant lesquels elle a été niée au détriment de la population concernée : c’est l’adjoint au bétonage ( app PS) qui a lancé le verdict pour l’urbanisme (Pour l’Adjoint à l’Urbanisme « Les choix urbanistiques de Villeneuve sont un échec ! ») 

ENCORE UN EFFORT….

Reste encore à reconnaître la vérité sur l’insécurité, sur l’échec de l’assistanat, l’échec des commerces, de l’emploi, le laxisme avec la délinquance. Encore un effort : il ne reste plus que 12 mois. C’est difficile d’accoucher de ses fautes mais ça semble bien parti.

En tout cas A.Djellal  reconnaît déjà les fautes de 18 ans d’attributions de logements . Rappelons pour mémoire que « l’opposition » en peau de lapin Verts/Ades a exercé les responsabilités d’Adjoint au Logement et de Président de l’OPHLM ( 95/2008) avec R.Avrillier et M.Boileau. Difficile d’échapper au verdict énoncé aujourd’hui ( enfin) par A.Djellal.

POURQUOI EXPORTER À TOUS LES QUARTIERS UNE POLITIQUE QUI A ÉCHOUÉ ?

Mais il est intéressant que la catastrophe soit reconnue aussi sur ce point : le débat de 2014 devra porter sur la lourde responsabilité des élus PS/Verts/Ades et sur le pourquoi ils désirent autant exporter dans  toute la ville ce qui a échoué à Villeneuve  ?( RENTRÉE SCOLAIRE: BERRIAT,MACÉ ,BOUCHAYER déjà des problèmes avec la bétonisation) La bétonisation, c’est la paupérisation, la pollution,(AGGRAVATION DE LA POLLUTION:DOUBLE PEINE POUR LES RIVERAINS DES VOIRIES) la fuite de ceux qui peuvent payer des impôts.(BOUCHAYER -VIALLET à GRENOBLE: 500 LOGEMENTS dans le bruit et l’insécurité)

M.CHAMUSSY (UMP) :  » SOIT LES ÉLUS NE VIVENT PAS ICI, SOIT ILS SONT DANS LE DÉNI »

 

Un verdict duquel l’Adjoint PS  ne tire donc aucune conséquence . Car on doute que la  » technologie de pointe pour la réhabilitation thermique » annoncée pour Villeneuve soit un remède à la situation !Un adjoint qui vante Villeneuve qu’il a pris la peine de quitter une fois élu.

Une situation que Matthieu Chamussy (UMP) et l’opposition municipale on décrit avec précision : « Selon les chiffres de la Métro, sur la période 2010-2012, 9 046 logements ont été livrés sur son territoire dont 4 921 à Grenoble. « Soit 54,4 % alors que notre commune ne représente que 36  % de la population de l’agglomération grenobloise » ont ils expliqué ( DL) .

« Et pourtant les élus de la majorité nient la bétonisation… Il n’y a que deux solutions : soit ils ne vivent pas ici, soit ils sont dans le déni. Ce soir, nous avons enfin la démonstration chiffrée de ce que nous vivons.(Bonne à Grenoble: C’EST REPARTI POUR « l’échange, le dialogue, le lien social…  » ) À Grenoble, les maisons tombent, les tours montent en même temps que la grogne  » ont ils ajouté.(BÉTONNAGE: quai de la Graille/Jean Macé 10 000 habitants en bordure des voiries)

L’ÉTUDE ACCABLANTE DE L’INSEE

S’ajoutant à l’étude accablante de l’INSEE sur la paupérisation et la précarisation accélérée à Grenoble – supérieure à toutes les communes – tous les éléments rassemblés démontrent que M.Destot transforme la ville en bombe à retardement .(VERDICT DE L’INSEE : GRENOBLE SE PAUPÉRISE AVEC UN CUMUL DE SIGNES DE PRÉCARITÉ).

De moins en moins de contribuables pour financer de plus en plus de sans revenus , une dette exponentielle et des frais de fonctionnement non maîtrisés , c’est évidemment l’explosion à terme.

Notre Photo : après l »Adjoint au bétonage Ph.De Longevialle (app PS) qui a reconnu l’échec urbanistique de Villeneuve , c’est l’Adjoint (PS) A.Djellal , Président du groupe PS qui reconnaît la faute d’attributions de logements de la municipalité Destot dans les quartiers après 18 ans de mandat…Restent encore quelques fautes à avouer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories : Actualité