Avec B.SPINDLER (PS) La TRONCHE DEVIENT L’ANNEXE de GRENOBLE

Publié par user1 le

L’aménagement du site de l’ancien CRSSA ( Centre de Recherche du Service de Santé des Armées) à La Tronche a fait l’objet d’un échange à la Métro  qui a particulièrement choqué et inquiété les Républicains de la commune. Comme à son habitude Bertrand Spindler le Maire (PS) souvent dans les excès a tenu des propos qui ne valorisent pas la commune .

Dans un communiqué les Républicains de La Tronche notent: « Bertrand Spindler  déclare au Conseil Métropolitain qu’à ses yeux, on vient à la Tronche pour naître, mourir ou enterrer ses proches. On peut rappeler à Monsieur Spindler qu’entre la naissance et la mort, il se passe de nombreuses choses à La Tronche. »

A LA TRONCHE ON VIENDRAIT SEULEMENT NAITRE OU MOURIR

Ils estiment que « Le Maire de la Tronche devrait être le principal défenseur de sa commune et non comme ici son détracteur. Bertrand Spindler qui siège aux côtés d’Eric Piolle à la Métropole révèle son cruel manque d’ambition et laisse entrevoir la réalité du projet de la majorité socialistes/verts qui cherche à faire de La Tronche l’annexe de Grenoble, dans laquelle on viendrait seulement naître ou mourir. « 

L’OBJECTIF ? MODIFIER LA SOCIOLOGIE de la COMMUNE

Pour eux  « La Tronche doit rester une commune à vivre mais Bertrand Spindler a renoncé à défendre les Tronchois. Dans le prolongement de ces déclarations, Bertrand Spindler laisse la Métropole (PS) dont il est vice-président imposer à la commune des exigences invraisemblables sur le projet CRSSA. Personne n’est dupe sur l’objectif réel qui est de modifier la sociologie de la commune ».

METTRE à La TRONCHE TOUT CE QU’IL Y A DE PLUS INQUIÉTANT à GRENOBLE

Dans cet esprit l’aménagement des 2,8 hectares de l’ex CRSSA est  « un projet qui contient tout ce qu’il y a de plus inquiétant à Grenoble, qu’il est aujourd’hui question d’imposer en plein cœur de la commune. Des alternatives sont possibles, mais aucune n’est recherchée par Bertrand Spindler qui se fait la victime consentante du nivellement par le bas programmé de notre commune. Installer plus de 100 logements sociaux derrière les murs du CRSSA, ce n’est pas le caractère de la Tronche. »

« Pour les tronchois qui aiment leur commune, c’est une déception. Un Maire ne devrait pas agir et s’exprimer pour dévaloriser le patrimoine de ses administrés mais au contraire pour contribuer à l’améliorer  » ajoutent les Républicains de  La Tronche.

LE CADRE DE VIE DOIT ÊTRE PRÉSERVÉ

Ils démontrent aussi par leur analyse et leurs propositions qu’ils préparent l’avenir : « Et pourtant, La Tronche a tellement d’atouts. Le cadre de vie est exceptionnel et doit être préservé. Nos quartiers anciens doivent être réhabilités et notre histoire mise en valeur. La présence du CHU peut être une opportunité si elle sert à développer des activités économiques liées à la présence de ce centre majeur d’attractivité. Elle représente aussi une charge considérable qu’il ne faut pas ignorer.

 » NE RÉDUISEZ PAS LA TRONCHE à UNE PARTIE de GRENOBLE.. »

« Monsieur le Maire, un peu de nerfs, ne réduisez pas La Tronche à une partie de Grenoble, notre différence est notre histoire, respectez le caractère de notre commune et soyez enfin notre défenseur auprès de ceux qui veulent nous imposer le changement, c’est cela votre mission !  « 

Photo: par provocation Bertrand Spindler avait aussi organisé une cérémonie de parrainage des étrangers en situation irrégulière à la Mairie de la Tronche sans même demander un minimum d’effort d’intégration

 

Catégories : Actualité