Autoroute A51:F.Cuvillier Ministre (PS) des Transports désavoue A.Vallini (PS)

Publié par Les Républicains 38 le

« Le ministre a approuvé notre décision de déposer un dossier à la commission de révision du schéma national des infrastructures terrestres. Il nous a donné le feu vert pour poursuivre la procédure » avait  déclaré André Vallini (PS) Président du Conseil Général à l’issue de son entretien avec le Ministre des Transports ( 6/11/12)

Nous avions dit à chaud ce qu’il convenait d’en penser dans l’indifférence générale des médias ((.A.Vallini et l’autoroute A51:  » UN RENDEZ VOUS POUR RIEN » selon JC PEYRIN (UMP) ) .

S’agissant de A 51 , » Les études menées montrent que les recettes de péage couvriraient à peine les coûts d’exploitation.Il est important  d’être dans la réalité plutôt que dans l’annonce. Inutile de rappeler de faux espoirs » a déclaré Frédéric Cuvillier  Ministre des Transports à l’Assemblée Nationale le 29 janvier dernier…

LES PROMESSES D’ANDRÉ VALLINI N’ENGAGENT QUE CEUX QUI LES REçOIVENT

L’achèvement de l’autoroute Grenoble Sisteron rejoint les annonces d’André Vallini : le tunnel sous la Bastille, le Tramway jusqu’à Moirans… Comme toutes ses promesses elles n’engagent que ceux qui les reçoivent.(,A 51: LE YOYO D’A.VALLINI (PS) trompe peu de monde )

On sera intéressé de lire la réaction de ceux qui applaudissent à la commande avec cette confirmation de ce que nous avions clairement annoncé.

Les fait son têtus: le gouvernement PS/Verts ne peut pas revenir sur un accord très ancien , validé par André Vallini, Michel Destot et tous les élus PS : l’arrêt des travaux de Grenoble Sisteron alors en construction qui figurait dans le programme de gouvernement Jospin ( 1997/2002). Car c’est en 97 qu’elle a été interrompue. (Autoroute A51:L’ARRÊT FIGURAIT DANS LE PROGRAMME JOSPIN.Les mensonges d’André Vallini )

LE CONSEIL GÉNÉRAL S’EST ENCORE OPPOSÉ EN 2005

Depuis lors aucun gouvernement de droite ne l’a re-programmée du fait de l’opposition de la totalité des collectivités locales de l’Isère et de Rhône Alpes , la dernière délibération du Conseil Général s’y opposant , présidé par André Vallini ,datant d’octobre 2005.

Le Préfet Joël Gadbin , retraité grenoblois, en poste dans l’Isère à l’époque pourrait certainement témoigner de la date d’arrêt des travaux si on avait la curiosité de le questionner .

AUCUNE COLLECTIVITÉ PS N’A PRIS UNE POSITION FAVORABLE

Dans la récente campagne de communication d’André Vallini aucune collectivité PS qui devrait se prononcer pour cette autoroute n’a bougé le petit doigt pour délibérer favorablement en changeant de position. Pas même le … Conseil Général qui en a parlé sans délibérer . Mais évidemment pas la ville de Grenoble,( A51:M.DESTOT VENT DEBOUT CONTRE L’OPÉRATION DE COM’ DE A.VALLINI ) ni la Métro, ni le Conseil Régional ( surtout pas avec l’alliance PS/Verts reconduite)

Le gouvernement lui même, très affaibli ne veut pas mécontenter les Verts.
L’argumentation sur les faibles recettes de péage est évidemment fausse car la coalition PS/Verts ne peut pas évoquer le double rôle de Grenoble Sisteron : un désenclavement bien entendu mais aussi le dernier maillon du Nord au Sud qui permet de doubler l’autoroute de la vallée du Rhône.

LES FORCES ÉCONOMIQUES ONT ÉTÉ BERNÉES

Ainsi la boucle est bouclée en ce qui concerne André Vallini.

Il reste maintenant à tous ceux qui aspirent au développement de l’agglomération, à son attractivité économique donc à l’emploi, à tous ceux qui récusent ces manoeuvres de basse politique pour occuper le terrain , à passer à l’action.

Les forces économiques qui ont été bernées – auxquelles il n’a même pas été répondu à leur demande de mettre d’accord les politiques locaux du PS sur les voiries et on sait , nous, pourquoi- ( AGGLO: LES FORCES ÉCONOMIQUES SOMMENT MM VALLINI, DESTOT, BAÏETTO (PS) de mettre fin à la cacophonieles ) , acteurs de la société civile qui ne supportent plus les embouteillages , les bouchons et la pollution accrue, les mouvements politiques de droite et du centre doivent maintenant se mettre au travail ensemble pour défendre cette liaison indispensable.

SEULE L’ACTION SUR DES BASES CLAIRES

Cette action ne peut reposer que sur des bases claires , à savoir la lourde responsabilité de MM  Vallini, Destot et Baïetto dans l’arrêt des travaux . La demande tout aussi claire que leurs collectivités délibèrent officiellement pour demander l’achèvement de cette autoroute.

À partir  de ces deux éléments et des réponses apportées ,il sera possible à chacun de se déterminer pour savoir si en 2014  Grenoble et l’Agglo méritent ou non l’alternance.

NB pour l’anecdote on rappelera ici « la position » d’Anette Pellegrin, Conseillère générale (PS) de Mens qui aurait du  éveiller des soupçons supplémentaires ..(.A51: la position d’Annette Pellegrin (PS) devrait rassurer les agents économiques!)

Catégories : Actualité