ATTENTION DANGER : LA MUNICIPALITÉ DESTOT VEUT DES COBAYES

Publié par Les Républicains 38 le

La dernière fois que les élus socialistes ont expérimenté l’utopie urbaine c’était à Villeneuve. La cité radieuse était en marche. Le lien social la règle. La mixité la méthode.

On sait ce qu’il en est advenu pour la valeur des biens pour ceux qui ont investi. On sait ce qu’il en est pour les locataires devenus captifs d’une situation pour laquelle ils ne sont pour rien.
Voilà que ça recommence avec le polygone !

LE NOUVEAU LABORATOIRE URBAIN !

L’inénarrable Jacques Chiron Adjoint (PS) aux déplacements, Sénateur dont on connaît les compétences ( !) qui a géré Grenoble Habitat dans les conditions personnelles que tout Grenoble connaît se lance dans l’innovation urbaine.
Voilà le nouveau laboratoire urbain. C’est reparti comme en 14.Le même discours grandiloquent chaque fois pour simplement couler du béton.

LES VISIONNAIRES INSTALLENT DES PRÉFABRIQUÉS DANS LES ÉCOLES…

Alors que la municipalité visionnaire en est à installer… des préfabriqués à l’école Jean Macé pour faire face à l’afflux de scolaires qu’elle a été incapable d’anticiper tandis qu’elle décidait elle même de la construction des logements produisant cet afflux d’élèves, alors – donc- qu’elle est incapable d’organiser la plus simple et la plus limpide des prévisions voilà que Jacques Chiron expose « les enjeux de la nouvelle mobilité  » et que M.Destot indique que ce nouveau quartier du polygone recevra le  » campus d’innovation mondial en 2025… » (DL du 10/7/13)

POUR HABITER IL FAUDRA SIGNER  LA CARTE DU PS ?

Tandis que J.Chiron, plus modeste si on ose dire explique lui: « Sur la Presqu’île, nous allons tester une nouvelle façon de se déplacer, et cela sera d’autant plus facile que ce quartier sera nouveau et viendra de se construire. On va installer un ensemble d’infrastructures, dignes de la ville de demain, où la voiture ne sera plus prioritaire. Mais pour qu’elle ne le soit plus, il faut bien sûr offrir des alternatives. Et c’est ce que nous allons faire, en accord avec les 15 000 futurs habitants qui décideront de s’y installer. Ceux qui décideront d’habiter dans ce quartier, accepteront en effet d’adhérer au projet. »  ( DL)

On se demande quand leurs proches leur expliqueront le ridicule de cette grandiloquence d’épiciers visionnaires ? Il faudra signer un papier pour habiter  ? la carte du PS ?

UN DOGMATISME BORNÉ ET RÉPÉTITIF
Avec ce dogmatisme borné et répétitif qu’on retrouve dans tous les discours de la municipalité Destot. Le même que pour « l’étalement urbain ». C’est l’Adjoint au Bétonnage qui organise la densification à outrance pour éviter les déplacements et explique que sa femme et ses enfants vivent à… Aix les Bains.

Le nouvel habitant de Chiron/Destot va s’engager sur son mode de vie ! Comme si sa situation personnelle en termes d’emploi, de famille, de centres d’intérêt , n’allait pas changer. Ou connaissent ils une vie immuable à part la leur, élus immuables abrités derrière les indemnités de fonction?

Que faire d’un appartement acquis dans ces conditions si on ne trouve personne pour devenir cobaye à sa place ?  Pourquoi être contraint de devoir changer d’appartement si on change d’optique de vie ?

L’ÉCHEC ORIGINEL DE VILLENEUVE

Villeneuve est un échec parce que la faute originelle consistait à prétendre demander à l’urbanisme de répondre à des questions qui ne le concernent pas. Les élus socialistes ne tiennent aucun compte de leur faute et recommencent avec le Polygone.

C’est ce que M.Destot annone avec sa boursouflure habituelle : «  ce site de 250 hectares accueillera demain 25000 actifs, 10 000 étudiants et 18 OO logements au cœur d’un nouveau quartier préfigurant une nouvelle façon de vivre » ( DL du 10/7/13).

« LA NOUVELLE FAçON DE VIVRE » de MM DESTOT ET CHIRON
La dernière fois qu’on a construit à Grenoble «  une nouvelle façon de vivre » c’était Villeneuve.
Plus près de nous à Bonne combien de locataires ont déjà brandi des draps aux fenêtres pour crier leur mécontentement et combien de camion de déménagements a t on déjà vu dans ce quartier en moins d’un an ?(BONNE à Grenoble : LA DÉLINQUANCE EXPLOSE DÉJÀ dans le » QUARTIER MODÈLE  »)

Combien de fois la municipalité a présenté de belles images qui ne correspondent à aucune réalité une fois le quartier construit ?(BONNE:COMME POUR L’ESPLANADE ON A VU QUE DU VERT …)

Qu’ils nous lâchent les baskets sur notre façon de vivre : elle nous appartient et personne n’entend entrer dans la case  du bien vivre définie par M.Destot ou M.Chiron…

Attention donc : la municipalité Destot enfume à chaque étape de sa bétonisation. S’agissant des 15 000 futurs habitants du Polygone il sera temps en mars 2014 de mettre un coup d’arrêt à cette nouvelle  densification extravagante , même habillée de mots sans contenu, car Grenoble n’en veut plus.

 

Pendant que M.Destot, le visionnaire des préfabriqués nous enfume par des discours sur « le campus de 2025 » l’hôtel qui ampute le parc Hoche est en construction. La ville, a court d’argent , a vendu une partie du parc public à un promoteur!

 

Catégories : Actualité