ARRÊT des TRAVAUX de FERMETURE de GRENOBLE: DÉCISION AUJOURD’HUI
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Actualité  »  ARRÊT des TRAVAUX de FERMETURE de GRENOBLE: DÉCISION AUJOURD’HUI
21 avr 2017 06:04 Commentaires fermés user1

Le Tribunal Administratif de Grenoble doit se prononcer aujourd’hui sur le référé suspension déposé par « Grenoble à Coeur » le collectif  qui  regroupe  4 Unions de Quartiers et 15 Unions Commerciales et 119 requérants individuels.
Hier  près de 300 Grenoblois , dont François Tarantini, coordonnateur du collectif GLC,  Secrétaire Départemental Adjoint et des membres élus LR des comités de circonscription 1 et 3  étaient devant le Tribunal Administratif pour soutenir le recours défendu par Me Bernard Boulloud avocat.
Dés mercredi l’objectif de la municipalité Piolle (Verts/PG) était atteint: Grenoble était asphyxiée et infranchissable. Même le « Dauphiné Libéré » (20/4/17) a comptabilisé 1h 45 pour faire Sassenage-La Tronche mardi soir vers 18h. Nous sommes dans une période de vacances scolaires.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/18/e-piolle-ferme-grenoble-avant-la-decision-du-tribunal-de-jeudi/

Y.MONGABURU (Verts/Ades) NE VEUT PAS « D’ASPIRATEUR à VOITURES »

D’autant qu’il n’y a pas d’alternative: A 480 et la Rocade Sud ont 20 ans retard puisque les élus PS/PC  et Verts/Ades ont jusque là refusé les élargissements afin de ne pas créer  » d’aspirateur à voitures » selon la formule de l’inénarrable Yann Mongaburu Vice Président (Verts/Ades) de la Métro qui est aux déplacements ce qu’un menhir est à la mobilité.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/21/grenoble-a-coeur-une-alternative-a-la-fermeture-de-grenoble/

PRÉS de 2 HEURES POUR TRAVERSER GRENOBLE

Le porte-voix de la majorité Grenobloise, Christophe Ferrari (PS) se fait l’accompagnateur peu inspiré de cette paralysie de la ville affirmant rester « vigilant » (!) et même «  si des ajustements sont nécessaires, ils seront réa­lisés » . Parler pour ne rien dire est vraiment sa spécialité.

C’est tout juste s’il n’accuse pas Jean-Damien Mermillod-Blondin le Président du groupe d’opposition à la Métro d’inventer les embouteillages. En effet celui-ci ayant précisé que « certains automobilistes ont mis plus de 3 heures et demi pour relier Lyon à Grenoble et même près de 2 heures pour traverser la ville. » ( Dl du 20/4/17) Christophe Ferrari lui a reproché d’être candidat aux législatives !

LES GRENOBLOIS QUI VEULENT SE DÉPLACER SONT PIÉGÉS

Dans un tweet adressé la veille Alain Carignon de son côté a réaffirmé que décider de fermer la ville sans étude d’impact est un « crime économique , social et environnemental » 

Les Grenoblois qui doivent se déplacer sont piégés. La municipalité Piolle refuse d’admettre que l’on puisse être successivement – y compris dans une même journée- usager des transports en communs, pratiquant du vélo, de la marche à pieds ET automobiliste. Suivant les besoins et impératifs familiaux, de loisirs et professionnels. Car il existe aussi des nécessités professionnelles que nie la municipalité puisque celle-ci veut la décroissance et définit seule les activités du XXI eme siècle qui doivent perdurer !  Elle triche en n’osant même pas défendre ses thèses publiquement.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/10/fermeture-de-grenoble-la-municipalite-ment-par-affiche/

En réalité nos idéologues municipaux qui se parent de la modernité sont les plus arriérés des politiques locaux: avec l’écologie ils recyclent le vieux combat marxiste contre le capitalisme qui a mené à tous les pires drames du siècle précédent.

La mobilisation des Grenoblois contre la fermeture de Grenoble va se poursuivre et s’amplifier car une ville d’avenir ne peut pas se résoudre à la régression et à la paupérisation.

Photo de Une: les grenoblois rassemblés devant le Tribunal Administratif dont François Tarantini, Secrétaire Départemental Adjoint LR

Partager/Marquer