Argumentaire – Sécurité et justice : François Hollande au rendez-vous de l’idéologie de l’imposture et du laxisme

Publié par Les Républicains 38 le

François Hollande promet aux caïds que « la République les rattrapera » (Discours du Bourget), mais, dans le même temps, il prévoit le retour aux vieilles solutions de Jospin qui ont échoué, et la suppression de notre arsenal policier et pénal.

I. François Hollande use d’un double discours scandaleux sur la sécurité depuis 2002

Notre bilan en termes de sécurité est incontestablement bon : la délinquance a baissé de 17% depuis 2002. En dehors des estrades, François Hollande ne dit pas autre chose : « Il y a eu beaucoup de progrès qui ont été faits depuis 10 ans[…] la délinquance quantitativement a pu être maîtrisée. » (Journal de Saône-et-Loire du 6 février 2012).
Il propose pourtant de revenir sur notre politique !

II. Retour vers le passé : François Hollande propose de rétablir les mesures catastrophiques des années Jospin et de supprimer les solutions efficaces mises en place depuis 2002, les Français risquent d’en payer le prix

Retour à la très naïve police de proximité, suppression des peines-plancher qui fixent une peine minimale pour les multirécidivistes, soumission des contrôles de police à un « système d’attestations » : c’est le retour à l’angélisme de Jospin qui avait conduit à +17,7% de la délinquance générale en 5 ans.

III. En matière de sécurité, le PS a fait du laxisme une marque de fabrique depuis des années

Pour essayer d’endosser le costume de la crédibilité, François Hollande a respecté l’esprit de la philosophie laxiste de son parti sans aller aussi loin que ses amis le proposaient. Mais il faut être conscient que si la gauche est au pouvoir, elle risque d’aller encore plus loin dans le laisser aller et le laisser faire : désarmement de la police municipale, suppression de 20 000 places de prison, suppression des peines-plancher et de la rétention de sûreté, aménagement systématique sous forme de semi-liberté pour des peines inférieures ou égales à 3 mois… Voilà ce qui se trouve dans les cartons du PS !

Télécharger l’argumentaire en .pdf