Argumentaire – Mieux former les chômeurs pour leur donner une seconde chance de trouver un emploi

Publié par Les Républicains 38 le

1/ Malgré la crise, grâce à l’action de Nicolas Sarkozy, l’emploi a mieux résisté en France que dans la plupart des pays développés

Entre 2007 et 2011, le chômage a certes progressé de 14% en France, mais de 56,6% au Royaume-Uni, de 98% aux Etats-Unis et de 166% en Espagne.

2/ Avec la fiscalité anti-délocalisation, le Président de la République s’est attaqué à la question du coût du travail, frein à l’embauche et facteur de délocalisations

Le coût du travail est trop élevé en France : le Président de la République a donc décidé d’alléger de 13 milliards d’euros les charges qui pèsent sur les salaires. Cela va redonner de la compétitivité à nos industries, protéger nos emplois et faciliter les embauches.

3/ Après la question du coût du travail, le Président de la République propose de lever un autre frein à l’emploi : le manque de formation des chômeurs

a) Nicolas Sarkozy propose de créer un droit à la formation professionnelle pour donner toutes les chances aux chômeurs de retrouver un emploi
b) Il faut rendre notre système d’assurance chômage plus actif en l’orientant davantage vers le retour à l’emploi
c) Notre ambition est de construire cette réforme d’envergure en coopération avec les partenaires sociaux. Mais si aucun consensus ne se dégage, il faudra consulter les Français par référendum pour sortir de l’impasse.

Face à une gauche qui n’a pas d’autre solution face au chômage que de créer de l’emploi public financé par la dette, en France c’est bien la droite qui a le courage de tout faire pour ramener les chômeurs vers l’emploi !

Télécharger l’argumentaire en .pdf