ALPEXPO: LES ÉLUS PS FONT BARRAGE À LA SAISINE DE LA JUSTICE

Publié par Les Républicains 38 le

Les élus PS de la Métro se sont opposés vendredi à la saisine de la justice dans le dossier Alpexpo. Au nom de Métro Alternative Michel Savin Sénateur (UMP) a proposé un amendement pour mandater le Président (PS) Marc Baïetto afin qu’il saisisse la justice du dossier .

C’est un refus unanime des élus socialistes et communistes de l’agglomération . Ils ont rejeté l’amendement comme un seul homme.
Pas question de déterminer les responsabilités dans la gestion calamiteuse d’Alpexpo et ses dérives .

QUI A DÉCIDÉ DE PAYER DES PRESTATIONS NON RÉALISÉES ?

Qui a décidé le recrutement du Directeur Général hors procédures ? Qui a ordonné de payer des factures sans commandes ? Qui a bénéficié de paiements pour des prestations non réalisées ? Qui a demandé de présenter de faux comptes au Conseil d’Administration pour cacher les déficits ? Qui a décidé de faire des prêts chez Madoff ? Qui a refusé la démission du directeur général et décidé au contraire d’augmenter son salaire ?

DES QUESTIONS DÉRANGEANTES DONT M.DESTOT VEUT ÉVITER LES RÉPONSES

Ce sont ces questions dérangeantes pour M.Destot, G.Fioraso, J.Safar, A.Pilaud tous élus PS et tous responsables à divers degrés de ces décisions et de la situation .(A.PILAUD (PS) CONDAMNÉ EN CORRECTIONNELLE dans le DOSSIER ALPEXPO)

Or sans saisine de la justice les responsables et les bénéficiaires échappent à toute sanction et c’est le contribuable qui paie l’addition.
Car c’est la valse des millions d’Euros : 5,4 M€ pour la recapitalisation d’une société exsangue au lieu de 4 M€ 6 mois plus tôt .

LA VALSE DES MILLIONS D’EUROS

3,2 M€ pour apurer les pertes passées jusqu’à fin 2012,664 000 € pour couvrir le déficit prévisionnel 2013, et 1,5 M€ de nouveau capital de « redémarrage »a demandé Jérôme Safar aux élus communautaires. Cela ne lui fait pas peur.

La ville a versé 1M€ en compte courant pour faire les fins de mois, elle ajoute entre 1,9M€ et 2,1M€. La Métro est appelée pour 1,8 M€ .(ALPEXPO LE CONTRIBUABLE REçOIT LA FACTURE de la GESTION PS/Verts)

C’est le contribuable, cochon de payant qui règle les tribulations sans avoir droit de regard sur leurs causes.

PROLONGER L’OPACITÉ ET L’IMPUNITÉ SUR LES ZONES PROTÉGÉES

MM Baïetto et Safar et les élus PS/PC de l’agglo veulent se protéger et protéger leurs collègues de toute investigation pour éviter de faire la lumière. Il s’agit de prolonger l’opacité et l’impunité qui règnent depuis 18 ans sur toutes zones  fortifiées de la nomenklatura locale. Avec la connivence active de R.Avrillier et de ses amis qui ont agité le chiffon rouge sur la droite pour amuser la galerie.

A.VALLINI SE PROTÈGE SUR LE DOSSIER ALPEXPO

Il semble qu’André Vallini veille à ne pas mettre les doigts du Conseil Général dans ce dossier. M.Baïetto s’en est plaint : « Au conseil général, personne ne s’oppose jamais aux déficits routiers. Mais quand il s’agit d’un outil pour promouvoir le territoire et que le déficit apparaît,là, il n’y a pas de soutien. »
Sauf que ce déficit abyssal cumulé et caché au fil des années a des causes qui ne sont volontairement pas éclaircies jusque là. Et André Vallini a assez à faire avec ses affaires pour ne pas  entrer dans celles des autres.

L’INSTITUTION JUDICIAIRE EN PREMIÈRE LIGNE

En tout cas le blocage que les élus PS/PC font pour saisir la justice sur le dossier d’Alpexpo place en première ligne l’institution judiciaire(.un magistrat à gauche,R.GRANDFILS: LA QUESTION DE L’ÉQUILIBRE DES POUVOIRS À GRENOBLE)

Il est clair que MM Destot, Safar, Baïetto ne veulent pas que la justice mette son nez dans leurs affaires.
Celle –ci doit choisir entre les couvrir ou s’informer par une enquête préliminaire . Le Procureur de la République a été saisi par le Sénateur Michel Savin, Matthieu Chamussy (UMP) (ALPEXPO: LE PROCUREUR N’A TOUJOURS PAS RÉPONDU À L’OPPOSITION) et par un contribuable grenoblois, Alexandre Roux.(SCANDALE D’ALPEXPO: le Procureur est saisi d’une demande de gestion de fait contre M.Destot).

La balle est toujours dans ce camp .Pour l’instant le contribuable grenoblois éventuellement victime de malversations ne peut pas savoir ce qu’il en est, faute de réponse aux élus de l’opposition.Pourtant nombreux sont ceux qui attendent la justice (A.MASSET ( ex SG d’ALPEXPO): »L’ouverture d’une enquête judiciaire, une bonne nouvelle »)
Drôle de démocratie…

LE SILENCE ASSOURDISSANT DES DÉTECTEURS DE FAILLES (!)

À noter le silence assourdissant des « détecteurs de failles «  . Ils n’ont pas saisi la justice du dossier d’Alpexpo, ne se sont pas associés à l’amendement de l’opposition pour saisir le Procureur et ils jettent un voile pudique sur les malversations éventuelles dans la gestion par les élus PS.

Pourtant MM Avrillier, Bertrand, Piolle et consorts ont fait de l’exemplarité dans la gestion la pierre angulaire de leur programme ! Ils poursuivent Sarkozy à… Paris depuis Grenoble, ils s’en prennent à Carignon 18 ans après les faits alorsqu’il est quitte avec la justice et le contribuable, mais n’exercent pas leur pouvoir de contrôle et de saisine dans les collectivités ou ils siègent.(Les VERTS/ADES de l’ISÈRE « DÉCOUVRENT » QUE LE PS A SPOLIÉ LE CONTRIBUABLE)

MM KUNTZ ET KERMEN ÉTAIENT DANS LA MAJORITÉ DESTOT

M.Kuntz ( Verts/Ades/Alternatifs) qui les représente à la Métro s’est contenté de joindre sa voix à l’opposition UMP pour s’opposer aux crédits. Il ne pouvait pas faire moins.
Mais il est vrai qu’il était lui même dans la majorité Destot jusqu’en 2008 et que les Verts/Ades siégeaient au Conseil d’Alpexpo par la présence de Pierre Kermen , adjoint au Maire ( Verts/Ades) (LES VERTS/ADES ABSENTS D’ALPEXPO ? un couplet mensonger de plus)

Or la dérive financière d’Alepxpo a commencé en 2002 avec la perte lamentable du Salon International des Sports d’Hiver (SIG) .

C’est pourquoi les Verts/Ades ne souhaitent pas plus que le PS voir la justice  regarder qui a fait quoi.

Notre photo : les élus PS de la Métro aux côtés de M.Destot et M.Baïetto pour faire opposition à la saisine de la justice

Catégories : Actualité