ALPEXPO: LE PROCUREUR N’A TOUJOURS PAS RÉPONDU À L’OPPOSITION

Publié par Les Républicains 38 le

Les élus UMP montent à nouveau au créneau dans l’affaire Alpexpo. Michel Savin Sénateur et Président de Métro Alternaive rappelle les multiples interventions des élus d’opposition pour alerter une majorité PS sourde qui a poursuivi sa gestion cahotique et protégé des intérêts particuliers.

La conséquence ? une machine folle à produire du déficit et un contribuable appelé à combler un puit dont il ne connaît pas le fond.(ALPEXPO LE CONTRIBUABLE REçOIT LA FACTURE de la GESTION PS/Verts)

DES FACTURES SANS COMMANDE, DES FAUX COMPTES …

D’autant que les responsables de cette situation ne rendent aucun compte. Alain Pilaud Adjoint au Maire (PS) a bien été condamné en correctionnelle mais seulement à propos de la gestion du personnel.(A.PILAUD (PS) CONDAMNÉ EN CORRECTIONNELLE dans le DOSSIER ALPEXPO)
Les factures sans commandes, les prestations payées et non rendues ; les faux comptes tout cela n’a pas encore été pris en compte par l’institution judiciaire elle aussi totalement sourde s’agissant d’élus socialistes puisqu’il est établi que Michel Destot a pris des décisions dans la gestion d’Alpexpo et qu’il s’est donc comporté en gestionnaire de fait.

… UNE JUSTICE ABSENTE

Michel Savin a bien rappelé avoir saisi le Procureur de la République  » sans réponse « après avoir saisi la Chambre des Comptes en 2012.(ALPEXPO: les ÉLUS UMP MONTENT au CRÉNEAU afin que la JUSTICE SOIT SAISIE)
Alexandre Roux, un contribuable Grenoblois membre de l’UMP l’avait fait aussi.((SCANDALE D’ALPEXPO: le Procureur est saisi d’une demande de gestion de fait contre M.Destot).

L’ancien Secrétaire Général lui-même A.Masset souhaite que la justice se saisisse du dossier.(A.MASSET ( ex SG d’ALPEXPO): »L’ouverture d’une enquête judiciaire, une bonne nouvelle »)

Une institution judiciaire aux abonnés absents quand la gauche peut être mise en cause.(.S.Ziméro ( ex PJ) reprendrait du service pour M.Destot).

« BOUCHER INDÉFINIMENT UN DÉFICIT N’EST PAS LA SOLUTION « (M.SAVIN)

Jérôme Safar (PS) qui a conduit une mission pour étouffer l’affaire demande à la Métro de verser 1,6 million d’euros minimum (dont 970 000 en 2013, le reste en 2014) .(1/ ALPEXPO J.SAFAR (PS): UNE MISSION POUR ÉTOUFFER LE SCANDALE)

« Boucher indéfiniment un déficit, ce n’est pas, pour nous, une solution » rappelle Michel Savin.

Matthieu Chamussy, (UMP Grenoble) rappelle «  que les chiffres qui nous sont présentés varient très facilement. »
En effet juste sur la recapitalisation on est passé en 6 mois de 4 M€ à 5,4 M€ !

UNE CATASTROPHE POUR L’ÉCONOMIE GRENOBLOISE

Cette descente aux enfers de la société qui devrait jouer un rôle clef dans l’attractivité économiuqe, les congrés, le tourisme a des conséquences dramatiques sur l’économie locale.
On sait ce qu’il en est des rideaux de commerces baissés,(COMMERCE : GRENOBLE SAISIE PAR UNE VAGUE DE RIDEAUX BAISSÉS )de l’hôtellerie grenobloise qui a le plus faible taux de remplissage des villes de France. (HÔTELLERIE: LA CCI RECONNAÎT LE DÉCROCHAGE DE GRENOBLE) La gestion calamiteuse d’Alpexpo n’’y est pas pour rien.

AUCUNE STRATÉGIE POUR LE TOURISME D’AFFAIRES

Depuis la perte du fleuron qu’était le Salon International des Sports d’hiver (SIG)que la capitale des Alpes n’aurait jamais du perdre, le tourisme a été le parent pauvre de la ville .

C’est pourquoi Michel Savin et les élus de l’opposition demandent « que la majorité présente sa stratégie en matière de tourisme d’affaire et de congrès. « Nous le faisons déjà depuis plusieurs années. Nous demandons une réflexion et un débat sur les évolutions envisageables pour la gestion de cet équipement car les enjeux économiques sont majeurs, notamment en matière de retombées pour le tissu économique local. ».

LES VERTS/ADES ONT COGÉRÉ ALPEXPO AVEC LE PS JUSQU’EN 2008

Au passage la nébuleuse Verts/Ades représentée à la Métro par Gilles Kuntz tente de dégager sa responsabilité .Pourtant Gilles Kuntz était dans la majorité municipale jusqu’en 2008, les Vers/Ades ont cogéré Alpexpo jusqu’en 2008 avec Pierre Kernen comme administrateur . La dérive n’a pas commencé comme par enchantement à leur départ !(LES VERTS/ADES ABSENTS D’ALPEXPO ? un couplet mensonger de plus)

Dés la perte du SIG en 2002 il est reconnu qu’Alpexpo n’a pas adapté la voilure à la nouvelle donne et a commencé a cumuler les déficits avec des administrateurs d’Alpexpo et une municipalité PS/Verts/Ades qui ont fermé les yeux.

Gilles Kuntz et ses amis devront  donc rendre aussi des comptes plutôt qu’en demander…

Catégories : Actualité