ALPEXPO: F.HUGELÉ (PS) et K.HABFAST (Verts/PG) DEVRAIENT DÉMISSIONNER

Publié par user1 le

« Il y a déjà des sollicitations. Parce que l’écosystème grenoblois est attractif, qu’Al­pexpo a de sérieux atouts, notamment sa polyvalence et un vrai potentiel » déclaraient MM F.Hugelé Vice président (PS) de la Métro à  » l’attractivité du territoire » et K.Habfast son collégue Vice Président (Verts/PG) aux grands équipements.

En réalité aucun privé ne pouvait répondre aux conditions d’une  délégation de service pu­blic (DSP) pour la gestion des activités du site d’Alpexpo lancée en mai 2015 pour sauver les meubles. Les retards accumulés dans les investissements pour le Palais des Congrès, le parc des Expositions, le Summum sont irrattrapables.  Ils rejoignent au cimetière du patrimoine de la ville, la Tour Perret, l’ancien Musée de Peinture, l’Orangerie.Quel gâchis. Ce que résume Matthieu Chamussy (LR):  » On nous répète à longueur de journée qu’Alpexpo est en bonne santé et pourtant, l’équipement n’intéresse qu’un seul candidat…qui finalement ne le reprendra pas. »

R.CAZENAVE ( LR):  » La MAJORITÉ a PERDU BEAUCOUP TROP de TEMPS dans CETTE AFFAIRE »

Alain Carignon, Ancien Maire (LR) ajoute:  » Les déclarations de la municipalité Piolle et de la Métro sur «l’attractivité de l’écosystème grenoblois» lequel devait faire se précipiter les repreneurs pour gérer Alpexpo ce canard boiteux, se situaient dans la continuité de cet immobilisme et se révèlent maintenant ridicules. »

D’autant que l’environnement qui l’accompagne ne donne pas envie: insécurité endémique, contournements bloqués avec la rocade sud polluée , annonces anxiogènes permanentes de la municipalité Piolle.

De plus  « La majorité a perdu beaucoup trop de temps dans cette affaire, c’est tout de suite qu’il fallait se tourner vers le privé, pas avec un déficit enkysté un peu plus chaque année. C’est Piolle et son équipe qui portent toute la responsabilité de ce nouvel échec. Mais bon, eux, ils sont pour la décroissance, pas pour le développement économi­que ou le rayonnement du ter­ritoire, alors, quelque part, tout s’explique. » commente Richard Cazenave Conseiller Municipal (LR) et membre de la DSP .

F.HUGELE (PS) et K.HABFAST ( Verts/PG) DEVRAIENT TIRER les CONSÉQUENCES de LEURS ÉCHECS

Mais on se demande après des déclarations aussi fausses que celles de F.Hugelé Vice Président à une coquille vide  (mais rémunérée ) dépendant de E.Piolle et de K.Habfsat qui continue à affirmer  que « tout va bien »  (DL du 28/4/16) comment peuvent ils demeurer à leurs postes ?  Dans une démocratie  » normale  » la question se poserait. Il est vrai que pour K.Habfsat difficile de retourner s’occuper de la com’ du Synchrotron puisqu’un accord PS/Verts a placé une collaboratrice de G.Fioraso à son poste ! Ainsi , comme à son habitude, la coalition gauche/Verts sait elle tirer profit de façon sonnante et trébuchante des réalisations de la municipalité de droite, plutôt que se battre pour gagner des batailles.

K.HABFAST VOULAIT  » REMETTRE ALPEXPO AU NIVEAU QUI ÉTAIT LE SIEN IL Y A 20 ANS »

En démissionnant l’un et l’autre assumeraient enfin le terrible bilan catastrophique et douteux de la gestion d’Alpexpo qu’ils ont conduit ensemble ( P.Kermen -Verts/Ades-était administrateur  jusqu’en 2008), avoueraient qu’ils ont manqué à leur devoir de préparation de l’avenir, reconnaitraient que leurs déclarations d’il y a un an étaient mensongères et avaient seulement pour objet de perdre encore du temps ( et de l’argent). Les millions d’€ engloutis à perte ne peuvent l’être sans responsabilité politique à défaut d’investigations judiciaires qui ont toujours été empêchées. Par le PS comme par les Verts/Ades.

Klauss Habfast comme Président de la société à double casquette ,avait déclaré que son objectif était de »  mettre les bouchées doubles. Pour arriver à re­mettre Alpexpo au niveau d’activité qui était le sien il y a vingt ans » (!)  (« DL » 29/9/14) quand la ville et l’agglomération étaient gérées par la droite. Il a plutôt reculé.

GRENOBLE: PLUS FAIBLE TAUX de REMPLISSAGE D’HÔTELS de FRANCE

Création des parkings d’Alpexpo, prolongation de la ligne de Tram jusqu’au Palais des Congrès  ( supprimée depuis!) , échangeur d’Alpexpo permettant un accès direct sur la rocade, érection du Summum , investissements permanents , la droite croyait dans les congrès, dans les expositions dans les spectacles comme facteur de développement.  Depuis lors ce n’est pas un hasard si Grenoble est devenue la ville au taux de remplissage des hôtels le plus faible de France. Il manque 750 000 nuitées/An  à Grenoble pour être dans la moyenne des villes à même précisé le… Vice- président à l’attractivité, F.Hugelé dont le parti gère l’agglo depuis 21 ans. Ils n’ont pas honte.

L’ATTELAGE ROUGE/VERTS/PS VEUT DÉPECER ALPEXPO…

Face à cette nouvelle impasse  » l’attelage » – le mot est de J.Safar PS- qui gère la Métro envisage de dépecer le parc d’exposition et de faire encore du logement social dans le sud de l’agglomération. Les quartiers du secteur sont si calmes , si apaisés, qu’ils méritent une surdose de « bétonnage ». Côté Echirolles, Village Olympique , Villeneuve comme l’a dit Elisa Martin (PG)  » c’est plutôt calme » .

… ET « CRÉER DU LIEN  »

D’ailleurs c’est déjà reparti comme en 14:  » il y a toute une réflexion en­ gagée au niveau de la Métro­pole sur ce secteur, la polarité sud, entre Grenoble, Eybens et Échirolles. Il n’y a rien de secret, il y a une volonté de créer du lien, des continuités, de l’activité, du logement… »  annone Klauss Habfsat. La gauche sait tellement bien »créer du lien » grâce à son urbanisme novateur. Et bientôt de la mixité sociale.

K.HABFAST DÉCOUVRE  » LA TAILLE de l’ÉQUIPEMENT »

Car après cet échec  » l’attelage » découvre soudainement qu’on doit  » se poser collectivement la question de la taille de l’équipement, l’un des dix plus grands de France » dixit Klauss Habfast! Il découvre les questions chaque fois qu’il arrive au bout  des impasses dans lesquelles il se jette. Il n’y a visiblement ni cap, ni capitaine.

M.CHAMUSSY ( LR):  » le CONTRIBUABLE VA REMETTRE de l’ARGENT AU POT »

Ainsi l’outil dont disposait l’agglomération pour tenir son rang, attirer des visiteurs, remplir les hôtels, créer de la richesse appartiendrait au passé. Les élus signeraient d’une manière ou d’une autre son avis de décès.  » Que va de­venir Alpexpo ? La Ville et/ou la Métropole, à travers la SPL (Société publique locale) vont sûrement devoir remettre de l’argent au pot. Donc le contri­buable. Qu’il soit grenoblois ou métropolitain » explique Matthieu Chamussy Président (LR) du groupe d’opposition au Conseil Municipal.

A.CARIGNON (LR) :  » C’EST LE CHOIX DU DÉCLASSEMENT QUI S’EFFECTUE SOUS NOS YEUX »

Pour Alain Carignon (LR) :  » c’est encore le choix du déclassement qui s’effectue sous nos yeux. Avec ce dossier emblématique les grenoblois peuvent mesurer clairement ou conduit une gestion embourbée dans les dépenses de fonctionnement, à la petite semaine, sans cap ni boussole. Son coût est exorbitant. Congrès, expositions, spectacles : visiblement la Métro et la municipalité Grenobloise ne sont plus en capacité d’assurer ces missions vitales et devraient enfin en tirer vite les conséquences car les années perdues ne se rattrapent pas. »

Encore une affaire qui tire la ville et l’agglo vers le bas. A nouveau une majorité dans l’incapacité de faire face aux défis qui sont ceux des grandes villes. Ici aussi – comme avec Lyon-Turin- l’absence de leadership à la tête de la Métro et la gestion des dossiers par les groupuscules dogmatiques qui tirent les ficelles pèsent très lourd dans l’avenir sombre de Grenoble.