ALPEXPO: F.HUGELE (PS) AU SECOURS de E.PIOLLE (Verts/PG)

Publié par user1 le

« En matière de tourisme d’affaires, Alpexpo est un élément phare de la métropole qui a une vocation intercommunale évidente » a confirmé dans le DL du 9 août Fabrice Hugelé , Vice Président (PS) de la Métro au détour d’une interview vide sur le tourisme.

UN ACCORD PS/Verts/PG/PC SUR LES DÉFICITS

Dans le cadre de l’accord PS/Verts/PG/PC malgré le déficit cumulé (8M€) de la société d’économie Mixte déjà payé par le contribuable et son déséquilibre structurel de gestion, Alpexpo serait pris en charge à l’échelle de l’agglomération.

F.HUGELE (PS) APPLIQUE L’ACCORD

En bon soldat de la coalition Fabrice Hugelé entérine le projet de délégation de service public pour le gérer décidé par E.Piolle qu’il présente pratiquement comme son idée (!):  » je penche plutôt pour une délégation de service public » affirme t il au DL.

LE CONTRIBUABLE NE CONNAÎTRA PAS les RESPONSABLES

Le contribuable qui passe à la caisse régulièrement pour couvrir les déficits et les turpitudes de gestion ne saura jamais qui est responsable. La gauche et les Verts se tiennent sur ce dossier puisque les Verts de E.Piolle étaient représentés jusqu’en 2008 par Pierre Kermen (Verts/Ades) ,leur tête de liste de 2001, au Conseil d’administration d’Alpexpo, période de fortes dérives.

LA GAUCHE REFUSE de SAISIR la JUSTICE

Les élus ont refusé de saisir la justice comme l’a demandé à plusieurs reprises l’opposition. Pas question de mettre en cause les élus socialistes et verts de l’agglomération.

K.HABFAST (Verts/PG) EN CONFLIT D’INTÉRÊT

Le Vice Président de la Métro aux grands équipements est Klauss Habfsat ( Verts/PG) actuel Président d’Alpexpo qui a déjà produit 800 000 € de déficit au 30 mars dernier. Le conflit d’intérêt est évident avec Fabrice Hugelé autre Vice Président qui lui refile l’équipement qu’il préside!

ALPEXPO, SUMMUM, CONGRES: l’ABANDON

Il faut investir énormément pour mettre le Palais des Expositions aux normes d’aujourd’hui: Jérôme Safar (PS) a révélé que pendant que Grenoble l’abandonnait les autres grandes villes investissaient des millions d’€. Le Summum créé il y a 25 ans par la municipalité UMP a été aussi laissé en déshérence. Comme le Palais des Congrès.

C’EST TOUJOURS le CONTRIBUABLE QUI TRINQUE

La gauche veut faire un tour de passe passe. Mais qu’il soit Grenoblois ou d’agglomération c’est toujours le contribuable qui trinque. On va voir dans les semaines qui viennent si la coalition gauche/verts/Extrême gauche qui gère l’agglomération est suffisamment godillot pour avaler encore ce boa.

Catégories : Echos