AGGLO: LES FORCES ÉCONOMIQUES SOMMENT MM VALLINI, DESTOT, BAÏETTO (PS) de mettre fin à la cacophonie

Publié par Les Républicains 38 le

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble et 14 autres organisations professionnelles «  demandent aux élus locaux de réunir en présence des représentants du monde économique les maitres d’ouvrage concernés par les projets ( A480, rocade Sud A48 jusqu’à l’échangeur de ST éGRÈVE , A41 aux approches de la rocade Sud ) afin de déterminer un échéancier précis et d’arrêter les conditions de réalisation d’un contournement complet de Grenoble «

Rien que ça . Le monde économique est bien généreux de parler de «  projets «  car pour certains d’entre eux il ne s’agit que de « paroles verbales « . D’évocation du sujet, spécialité du PS.

ON NE VEUT PLUS SEULEMENT APPLAUDIR

Mais en tout cas il semble que l’on ne se contente plus seulement d’ «  applaudir «  et de signer des communiqués à la demande lorsque André Vallini( PS) et ses amis font une déclaration . On n’en est pourtant pas encore à demander des comptes ce qui serait le vrai moyen de contraindre les élus PS à prendre de vraies décisions avec un calendrier.

ARRÊT DU TUNNEL SOUS LA BASTILLE PAR M.DESTOT : 1995

Rappelons en effet que le premier budget des études pour la réalisation du tunnel sous la Bastille figurait dans le contrat de plan État /Région de 1995/2000 quand Michel Destot a succédé à la municipalité UMP : pour complaire à ses Adjoints Verts Raymond Avrillier ( logement) et Pierre Kermen  ( Urbanisme) la nouvelle municipalité a décidé de ne pas utiliser ces crédits et le processus a été interrompu . Il a été repris 10 ans plus tard par un effet d’annonce d’André Vallini applaudi par les gogos . Et on n’a rien vu. Ce sont donc bien les élus PS qui ont interrompu ce projet.

ARRÊT DE L’AUTOROUTE GRENOBLE SISTERON PAR LES ÉLUS PS: 1997

L’autoroute Grenoble Sisteron était en construction jusqu’au Col du Fau avec le soutien des élus UMP quand le gouvernement Jospin à la demande des Verts ,avec le soutien de MM Vallini, Destot et Migaud ( alors Député) a décidé d’interrompre les travaux ( 1997) .  (Autoroute A51:L’ARRÊT FIGURAIT DANS LE PROGRAMME JOSPIN.Les mensonges d’André Vallini )La Ministre de l’Environnement Dominique Voynet étant venu à Grenoble pour prendre acte que le programme PS/Verts était respecté . Et substituer à l’autoroute entre le Col du Fau et Sisteron le fameux  » aménagement des routes existantes  » qu’on ne verra jamais. Les responsables en sont MM Vallini et Destot au premier chef.(,A 51: LE YOYO D’A.VALLINI (PS) trompe peu de monde )

Demander des comptes plutôt que d’applaudir permettrait d’exercer une réelle pression. Car les élus PS  rient sous cape de pouvoir se jouer si facilement des acteurs de la vie économique. Ils bougent en ce moment afin que rien ne change .Ils sont à la recherche de la paix pour les prochaines échéances électorales . Leur seule préoccupation.

LES FORCES ÉCONOMIQUES IMPLIQUÉES POUR LES DÉPLACEMENTS

Pour toutes les décisions concernant les déplacements , élément vital pour les salariés et les entreprises , les forces économiques se sont impliquées fortement dans le passé  nous expliquent les anciens élus de Grenoble :

-C’est Henri Ducret ( Park Hôtel) au titre de la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie qui mènera le combat pour la réalisation de l’autoroute Grenoble Valence l’institution consulaire affrontant directement Louis Mermaz (PS) Président du Conseil Général,  qui délibérait contre. Jusqu’à sa défaite et son remplacement par Alain Carignon en 1985 les élus économiques combattront clairement sa position. Et le nouveau Conseil Général délibérera favorablement pour Grenoble Valence, le gouvernement Chirac ( 86/88) signant la déclaration d’Utilité  Publique

C’EST RENÉ MICHAL QUI DÉBLOQUERA LES PARKINGS

– C’est René Michal nouveau Président de la Chambre de Commerce de Grenoble (René MICHAL : « Une page de l’histoire de Grenoble » ) qui lancera contre Hubert Dubedout (PS) la politique de parkings contraignant la municipalité à céder en s’associant à la construction de Hoche . Et c’est René Michal devenu Adjoint au Maire qui poussera à la réalisation des parkings du Musée, de la Gare, de St Bruno , de la place de Verdun, politique totalement inverse aujourd’hui puisque la ville supprime des places de stationnement en densifiant la ville ! Sans rencontrer d’opposition organisée des premiers concernés : artisans, commerçants, entrepreneurs …

LA COMMISSION D’ENQUÊTE EXIGE QUE LES ACTEURS « SE METTENT EN COHÉRENCE » !

S’agissant de l ’avenir de l’A480  la commission d’enquête  sur le SCOT est du même avis que les acteurs de la vie économique . Elle est du même avis que l’UMP38 qui dénonce la paralysie . Elle « demande de mettre l’ensemble des acteurs en cohérence sur ce dossier «  résume lui même Marc Baïetto ( PS) le président de l’agglo. Sans rire . Sans honte. Effectivement pour le Schéma de… Cohérence Territoriale ( SCOT) il conviendrait que MM Vallini, Destot, Baïetto parlent le même langage !

C’est dire le sérieux et on comprend qu’après les applaudissements les acteurs du monde économique s’impatientent.  Certains d’entre eux commencent à comprendre que le jeu politique du PS – avec M.Destot et M.Baïetto silencieux sur l’autoroute – et une fanfaronnade d’André Vallini de l’autre,  consiste à les promener .

ANDRÉ VALLINI TRICHE SUR LES BLOCAGES , IL N’EST PAS CRÉDIBLE SUR LES DÉBLOCAGES

En attendant  il n’est évidemment pas question de Grenoble Sisteron avec une  A 480 à 70 Kms à l’heure pour laquelle «  penchent «  MM Baïetto et Destot qui intègrent la pression des intégristes Verts dans l’agglo , tandis qu’André Vallini fait du trapèze pour amuser la galerie avec  des annonces non suivies d’effets . On pourrait admettre l’opinion de Jacques Pichon Martin, Conseiller Général de Chartreuse pour qui «  il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis «  si André Vallini ne trichait pas en faisant l’impasse sur les blocages qu’il a imposé au dossier dans ses responsabilités de Député et de Président du Conseil Général  en renouvelant son opposition à Grenoble Sisteron par une délibération du Conseil Général en 2005 encore .

On n’a pas entendu les sifflets à ce moment là , si on entend bien les appaludissements aujourd’hui. S’il voulait vraiment sortir le dossier, il  demanderait à son  » ami » Hollande une décision et un calendrier plutôt que cette farandole de délégations et communiqués…

UNE INQUIÉTUDE QUI MONTE

On comprend l’inquiétude qui monte des forces économiques dans l’ambiance de matraquage fiscal auquel se livrent les communes PS dans l’Isère ( COUP DE MASSUE SUR LES ENTREPRISES DANS TOUTE L’ISÈRE . Les demandes d’éclaircissements montent aussi de la commission d’enquête sur le SCOT. Elles montent de la CCI et des forces économiques . L’UMP38 rappelle à chaque étape la vérité et la réalité du dossier (.A.Vallini et l’autoroute A51:  » UN RENDEZ VOUS POUR RIEN » selon JC PEYRIN (UMP) )  Il n’est pas certain du tout qu’André Vallini puisse comme les annonces sans suite du  Tunnel sous la Bastille et le Tramway jusqu’à Moirans continuer sa fuite en avant sous les applaudissements toujours nourris des entreprises !(GRENOBLE, « BOUCHON » INTERNATIONAL: DESTOT et VALLINI RESPONSABLES) Il se pourrait qu’on passe aux sifflets mérités.

Car il en va de la vie des salariés, des entreprises , de l’asphyxie de l’agglomération (AGGRAVATION DE LA POLLUTION de l’AGGLO: CROSS DES ÉLÉVES ANNULÉ ) et sa perte cruelle d’attractivité économique . Des enjeux qui dépassent le jeu politicien auquel se livrent les élus PS.

 

Catégories : Actualité