AGGLO GRENOBLOISE: l’HECATOMBE DU COMMERCE

Publié par Les Républicains 38 le

« Le stationnement, l’acces­sibilité, la sécurité, il ne s’agit pas de difficultés que les commerçants peu­vent régler dans leur coin« résume Christian Hoffmann Vice-Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble (DL du 23/4) quand on lui demande le pourquoi de l’hécatombe du commerce dans l’agglomération Grenobloise et au coeur de la ville centre.

En cumul, sur les deux premiers mois de l’année 2015, l’activité commerciale sur le territoire de la CCI de Grenoble (le Sud-Isère) a reculé de 1,2 %. Au niveau national, sur la même période, le chiffre d’affaires du commerce de proximité est stable (-0,1 %). Une chute bien supérieure à la moyenne nationale qui fait suite à une chute considérable en 2014 année pendant laquelle 104 commerces ont déposé le bilan ( + 30% par rapport à 2013) dans la seule ville de Grenoble.

533 LOCAUX VACANTS à GRENOBLE VILLE!

Dans cette même ville … 533 locaux sont vacants dans le fichier de la CCI et de plus, pour Christian Hoffmann,  » tous les locaux disponi­bles pour les commerces ne sont peut­ être dans la base de la Chambre « (!).

Les raisons sont connues .

Stationnement ? La municipalité Destot/Dafar (PS) a supprimé … 2200 places de stationnement ces 10 dernières années. La ou la municipalité UMP compensait l’arrivée du Tram par la création de grands parkings( Denfert-Rochereau, Musée, Europole, St Bruno, Verdun…) les socialistes et les Verts ont voulu éradiquer la voiture.

Le centre ville de Grenoble est sinistré ( ici rue Lafayette)

Le centre ville de Grenoble est sinistré ( ici Grande-Rue)

l’AGGLOMERATION AUX VOIRIES ASPHYXIEES

Accessibilité? Pas une voirie nouvelle depuis 20 ans pour accéder à l’agglomération Grenobloise : 100 000 véhicules/jour se fracassent à Voreppe et les élus PS/Verts ont refusé d’élargir A 480 qui aurai permis de fluidifier,  depuis 10 à 15 ans l’échangeur du Rondeau est un goulot d’étranglement et de pollution avec 168 000 véhicules/jour en moyenne qui transitent par un entonnoir, l’autoroute Grenoble/Sisteron a été interrompue au Col du Fau pour des raisons idéologiques, elle est la seule ville de France ou le temps perdu dans les bouchons a augmenté selon l’étude INRIX et la capitale des Alpes sera la dernière grande ville de France à ne pas être desservie par un TGV avec une ligne à grande vitesse.

100 000 véhicules/jour se fracassent à Voreppe et les élus PS et Verts ont refusé tout agrandissement de voirie depuis 20 ans! La Métro bloque aujourd'hui encore l'élargissement de A 480 qui permettrait de la fluidité et un meilleur accès à Grenoble

100 000 véhicules/jour se fracassent à Voreppe et les élus PS et Verts ont refusé tout agrandissement de voirie depuis 20 ans! La Métro bloque aujourd’hui encore l’élargissement de A 480 qui permettrait de la fluidité et un meilleur accès à Grenoble

DECAUX:  » GRENOBLE PLUS FORT TAUX DE VANDALISME de FRANCE »

Sécurité? Tous les chiffres sont alarmants. Vols à main armée, attaques des personnes, ils explosent tous. La société Decaux qui tient des statistiques de dégradation par ville a qualifié Grenoble de ville « au plus fort taux de vandalisme de France ». La municipalité ne trouve plus de compagnie pour assurer ses bâtiments publics . La suppression des caméras de vidéo protection a été reçu comme un véritable appel à la délinquance tout comme la déclaration sur l’inconditionnalité du logement des étrangers en situation irrégulière. Les rues sales, dégradées, envahies de SDF et de chiens, des rues piétonnes dont le pavement ne peut plus être entretenu créent un climat de désolation et de répulsion.

Le départ des sucettes Decaux n'a pas amélioré la propreté de la ville...

Le départ des sucettes Decaux n’a pas amélioré la propreté de la ville…

LA MUNICIPALITE PIOLLE (Verts/PG) VEUT PERDRE DU TEMPS

Les causes sont donc connues et nul besoin « d’assises du commerce » pour les énumérer clairement. C’est pourtant la formule choisie par la municipalité Piolle (Verts/PG) pour gagner ( perdre) du temps.Cela permet de « tenir » jusqu’au printemps sans rien faire. Combien de rideaux seront encore baissés d’ici la? Personne ne le sait.

 » UN DIAGNOSTIC COMMUN  » (!)

Malheureusement la CCI continue de cautionner cet immobilisme et le Président Vaylet ( app PS) qui était en conférence de presse avec MM Destot et Safar (PS) avant les municipales afin – suivez mon regard- que l’on continue une politique qui réussit ,répond favorablement à la municipalité Piolle pour « mener des actions concertées avec l’ensemble des acteurs économiques locaux afin d’enrayer la conjoncture et de permettre de redynami­ser le commerce. Cela passe par l’élaboration d’un dia­gnostic commun avec les ac­teurs économiques et institu­tionnels, la recherche de solutions innovantes qui seront, dans un troisième temps, mises en œuvre de manière collaborative ».

Non seulement la municipalité Piolle ne construit pas de parking mais elle ferme l'accès à certains d'entre eux par dogmatisme anti-automobile. Ici Parking Denfert-Rochereau une réalisation de la municipalité UMP

Non seulement la municipalité Piolle ne construit pas de parking mais elle ferme l’accès à certains d’entre eux par dogmatisme anti-automobile. Ici l’accès par Berriat du Parking Denfert-Rochereau (une réalisation de la municipalité UMP ) fermé par la municipalité.

UNE PETITE DIFFICULTE CONJONCTURELLE…

Si on lit bien ce galimatias les difficultés sont simplement dues à « la conjoncture « et il est nécessaire d’élaborer « un diagnostic commun » (!). La CCI n’a donc pas de demandes quand au stationnement, à l’accessibilité de la ville pour les automobilistes ni de revendications en faveur de la vidéo protection, du nettoyage des rues, de leur entretien, ni ne souhaite un arrêté anti mendicité et son application ferme?

« POURQUOI les MARQUES NE CHOISISSENT pas GRENOBLE?  »

« Aujour­d’hui, il faut se demander pourquoi certaines gran­des marques ne choisis­sent pas de s’installer à Grenoble. Il faut se poser la question car des gran­des enseignes, notamment du haut de gamme, c’est toujours un vrai plus pour une ville, pour un secteur. Ça attire du monde, ça rend visible un secteur « questionne Christian Hoffmann. La réponse est connue. La paupérisation de la ville s’accélère . Elle compte déjà 5 quartiers en dessous du seuil de pauvreté. La municipalité Piolle qui ne maîtrise aucun quartier a décidé de porter à 50% la part de HLM dans les nouvelles opérations! Intra muros le pouvoir d’achat de la clientèle est et sera de plus en plus faible et celle qui apporterait une forte contribution de l’extérieur est empêchée de pénétrer.

Place Grenette à Grenoble: l'ambiance de la ville fait beaucoup fuir la clientèle

Place Grenette à Grenoble: l’ambiance de la ville fait beaucoup fuir la clientèle

F.HUGELE (PS):  » ELLES PREFERENT des AGGLOMERATIONS PLUS BOURGEOISES »

Ce dont s’accommode parfaitement Fabrice Hugelé le Vice Président (PS) de la Métro qui estime dans le DL que ces grandes enseignes locomotives « préfèrent s’installer dans des agglomérations plus classiques, disons- le aussi, plus bourgeoises ». Nous ne sommes pas classiques, mais iconoclastes. » La Métro a désormais une li­gne claire, partagée, pour sor­tir du dogme de la croissance» a même expliqué Eric Piolle ! Incontestablement ça se voit.

RELEGATION de GRENOBLE pour EN FAIRE UN RESERVOIR ELECTORAL

La question qui se pose à propos des créateurs de richesse et d’emplois , pour ceux qui paient l’impôt, c’est à dire les commerçants, les chefs d’entreprises est de savoir quand vont ils réagir et prendre en mains leur destin? La stratégie politique des élus PS et Verts  a été celle de la relégation de Grenoble afin d’en faire un réservoir électoral. Dans ce schéma ils n’ont pas leur place. On chasse le « bourgeois  » de la ville , avec la suppression du stationnement, de l’accessibilité et la montée de l’insécurité ,on asphyxie l’activité commerciale qui ne peut que mourir.

QUAND ON CROISE SON BOURREAU AVEC LES MAINS LIBRES….

Sans mobilisation de leur part leur destin est scellé. Pourtant avec le nouveau Conseil Départemental présidé par JP Barbier (UMP) ils peuvent mesurer la différence: financement immédiat des travaux publics avec un plan de 100 Millions d’€, relance des grands travaux, refus de financer l’accueil des Roms…

Tandis qu’aujourd’hui les représentants des commerçants se mettent autour de la table avec ceux qui les assassinent afin d’élaborer un « diagnostic commun » (!). En général, lorsque le condamné à mort  croise son bourreau avec les mains libres il ne le laisse pas faire….

Catégories : Actualité