AGGLO GRENOBLOISE: L’ÉXÉCUTIF VERTS/PG/PS/PC de la MÉTRO EXPLOSE
Warning: Illegal string offset 'custom_subtext' in /home/republiczc/www/wp-content/themes/wppolitico/functions.php on line 226

Accueil  »  Actualité  »  AGGLO GRENOBLOISE: L’ÉXÉCUTIF VERTS/PG/PS/PC de la MÉTRO EXPLOSE
17 mai 2017 06:05 Commentaires fermés user1

«  L‘attelage «  de l’exécutif de la Métro comme l’avait traité Jérôme Safar (PS) explose à l’issue des élections présidentielles et dans la perspective des élections législatives. Christophe Ferrari le Président (PS) se lâche dans le DL ( 16/5/17) et ne retient pas ses coups contre ses amis.

Il oublie lui-même ses coups de canifs contre son parti à ses débuts, son soutien indéfectible à Hollande qui le plaçait alors dans le camp des modérés de la gauche avant de se rallier à la ligne dure au fur et à mesure de ses intérêts d’alliance avec les Rouge/Verts Grenoblois sans lesquels il ne serait pas à la tête de la Métro. Une coalition hétéroclite composée du premier groupe, les Verts/PG/ et Ades d’Avrillier avec le PS et le PC ses satellites en supplétifs.

LA SITUATION S’ENVENIME DANS la 3 ÉME CIRCONSCRIPTION

La querelle interne à  la gauche s’envenime de plus en plus comme on le constate dans la chasse gardée de la 3 eme circonscription ou s’affrontent 5 candidats de gauche : outre M.Destot ( canal historique PS) celui de JL Mélenchon, Raphaël Briot, celui du clan Avrillier/Comparat avec le couple  Soukaïna Larabi/ Boileau,  mais aussi JP Trovero (PCF)  et …… encore la candidature  d’En Marche Emilie Chalas, venue du PS qui serait envoyée par André Vallini (PS)  depuis Moirans .

Mais la lutte des places est aussi montée au niveau de l’exécutif puisque la plupart se partagent les postes de la Métro.

F.HUGELÉ (PS) PIETINE TOUTES LES VALEURS PAR AMBITION PERSONNELLE

La désignation de Fabrice Hugelé le Vice Présidnet (PS) de la Métro comme candidat d’En Marche  dans la 4 eme circonscription fait évidemment s’étrangler tous ceux qui ont dans l’action politique un minimum de  respect de valeurs. Le Maire de Seyssins était jusque là le… suppléant de la Députée (PS) de la circonscription, MN Battistel et à ce titre un fidèle soutien d’Hollande ! Par ailleurs un allié indéfectible de la majorité Mélenchoniste grenobloise a qui il doit sa Vice-Présidence de la Métro.

C.FERRARI (PS) : « HUGELÉ A MENÉ EN PARALLELE SON INVESTITURE AU PS et à EN MARCHE ! »

Christophe Ferrari lui taille un costume  « c’est une aventure individuelle.(…) .C’est un étonnement de voir quelqu’un qui finalement a mené en parallèle son investiture au sein du PS et à En Marche .En tant que président de la Métropole, je n’ai jamais été informé de cette candidature. Mais peut­être que j’aurai l’occasion de voir Fabrice Hugelé prochainement. Je trouve regrettable qu’on puisse en même temps mener des positions parallèles uniquement pour une fin personnelle.Ce n’est pas ma conception de la politique et cela ne l’a jamais été.»

MÉTRO: IL N’EST PAS IMPOSSIBLE QUE LE PRÉSIDENT VOIT SON VICE-PRÉSIDENT

On apprend au passage qu’il n’est pas impossible que le Président de la Métro voit l’un de ses Vice Président ! Il est vrai que ces coquilles de vice présidences vides – F.Hugelé est chargé de l’attractivité du territoire !-  ne nécessitent pas beaucoup de travail et de présence.  C’est dire aussi la qualité et l’efficacité des rapports . Les Rouge/Verts Grenoblois ont pris ce qui compte : logement, déplacements, grands équipements, gestion des déchets.

 G.LISSY (PS): « A L’HEURE DES OPPORTUNISMES et des RETOURNEMENTS de VESTE de CERTAINS… » 

Déjà, Guillaume Lissy, Conseiller départemental du canton qui comprend Seyssins et président du groupe PS à la Métro avait été clair en des termes qui doivent sonner agréablement à l’oreille de Fabrice Hugelé et autres Olivier Véran : « je suis un militant loyal et fidèle à ses convictions, à ses valeurs et à ceux avec qui je chemine depuis toujours.(…) À l’heure des opportunismes et des retournements de veste de certains, la mienne, socialiste, est bien accrochée sur mon dos même si le temps est gros…”  ( DL du 11/5/17)

C.FERRARI VOIT « UN VRAI DIVORCE ENTRE LES FRANCAIS et le PS… AVEC LES IDÉES « 

Pour le reste, fidèle à ses habitudes, Christophe Ferrari demeure commentateur de la chose politique et il est visiblement perdu dans l’analyse. Aucune auto-critique sur le lamentable quinquennat de Hollande qui n’a même pas pu se représenter. Non. Il y a seulement «  un vrai divorce entre les Français et le Parti socialiste, un divorce avec les idées, il y a quelque chose de cassé.»

Le fait qu’à Pont de Claix même son candidat ait été écrasé et que pas un de ses administrés ne le suive ne lui pose pas question. Au contraire « ce n’est pas étonnant que Mélenchon soit arrivé en tête au regard de la sociologie de la commune. «  ( !)

C.FERRARI RÉGLE SON COMPTE à André VALLINI (PS) …

Il règle son compte aussi à André Vallini : « Au niveau local, on n’a pas été nombreux à faire la campagne de Hamon. Il y a eu ceux qui ont dit “je file vers Macron”, ceux qu’on n’a pas vus ou ceux qui ont envoyé une vidéo de soutien pour le dernier meeting. «  On sait que l’ancien Président du département n’a participé à aucune campagne en faveur de Hamon se contentant d’envoyer une vidéo pour le dernier meeting de campagne en Isère.

… ET IL EST « EN COLÉRE CONTRE Manuel VALLS « 

Mais chaque socialiste accuse l’autre d’avoir trahi. Ainsi Christophe Ferrari «  a vu toutes les trahisons possibles et de partout. J’ai de la colère contre Manuel Valls.Il est candidat à la primaire, il est battu, il signe pour dire qu’il soutiendra et qu’il votera pour Hamon et au final il se rallie à Macron.»  Que ne l’a t il pas attaqué quand il était Premier Ministre! Par contre le vote de la censure du gouvernement Valls avec la droite n’est pas une trahison d’Hamon.

L’AGGLOMÉRATION SE RÉTRACTE SUR UN NOYAU DUR 

«  L’attelage«  brinquebale autant nationalement que localement. La gauche extrême qui a pris le pouvoir dans l’agglomération n’est pas représentative de la diversité des sociologies qui composent le territoire. La rétractation de la municipalité Piolle sur un noyau dur et son dogmatisme absolu se duplique au niveau de la Métro avec un Christophe Ferrari qui est comme le bouchon sur la mer. Balloté par les vagues. Sans cap ni leadership, il ne fait que suivre les événements en feignant au mieux d’en être l’organisateur ou le plus souvent en les commentant.

O.VÉRAN et F.HUGELÉ N’ONT PAS DE COMPASSION POUR LEURS CAMARADES ! 

Les candidatures opportunistes des élus PS Olivier Véran et Fabrice Hugelé sous l’égide du «  ni droite, ni gauche » d’En Marche , après la nomination d’un Premier Ministre issu de LR va un peu plus isoler Christophe Ferrari et réduire la majorité d’agglomération en la déportant de plus en plus vers les khmers Verts. En même temps ces grands écarts idéologiques démontrent la totale absence de sincérité de la part de ceux qui ont toujours la main sur le cœur. Ils n’ont aucune compassion pour les camarades ( Amandine Germain, Marie Noëlle Battistel…) et le Parti Socialiste qu’ils veulent assassiner.

Cela ne devrait pas rassurer les électeurs car s’ils sont capables de piétiner leurs proches et leur famille politique il va être difficile de leur faire confiance pour défendre les intérêts d’autres qu’eux mêmes.

E.PIOLLE EST TRES AFFAIBLI PAR UN ÉPISODE ou il A ÉTÉ PIÉTINÉ

De son côté Eric Piolle est aussi très affaibli lui-même puisqu’aucune de ses interventions n’a été même écoutée. Bien entendu pas au plan national quand, à côté de la plaque, il a demandé le retrait de Mélenchon, de Jadot et de Hamon au profit de Hulot. Mais au plan local tout le monde piétine allégrement sa demande de candidature unique dans la 3 eme circonscription derrière le parachutage de Mathilde Dupré qu’il présentait comme …« une figure nationale de la lutte contre les paradis fiscaux » ( DL du 10/5/17). Ça ne marche plus.

L’épisode présidentiel et légistaltif va donc laisser des traces importantes et accentuer l’étiolement de cet exécutif d’agglomération qui n’est pas à la hauteur d’une grande communauté urbaine Française. Non seulement elle ne parle pas d’une seule voix. Mais elle n’en a plus.

 

Partager/Marquer