à GRENOBLE, Paul BRON ( App PS) DONNE des LEÇONS « d’ANTICIPATION » (!)

Publié par user1 le

Les écoles Grenobloises explosent du fait de la bétonisation voulue par le plan local d’urbanisme voté par les élus PS, Verts et PC. Ces dernières années l’Adjoint aux écoles était Paul Bron (App PS) qui a reconnu -après avoir été battu aux municipales – n’avoir pas pu imposer les constructions d’écoles correspondant aux nouveaux logements. Sans démissionner pour autant de son poste.

EN CAMPAGNE P.BRON PROMETTAIT des ÉCOLES PARTOUT

Affolé, en pleine campagne électorale de mars 2015 il a tout à coup organisé une conférence de presse dans laquelle il annonçait la construction d’écoles partout!

 » CE QUI EST ANNONCE par PIOLLE N’EST PAS POSSIBLE »

le DL (3/9/15) lui accorde une très large place à cette rentrée après la présentation du plan pluriannuel de constructions d’écoles de la municipalité Piolle: Il explique que « ce qui est annoncé n’est techniquement pas possible ». Pourtant après 18 mois de temps perdu la municipalité Piolle présente à peu près ce que Paul Bron annonçait fin février 2014!

ILS POURSUIVENT la BETONISATION

Les élus PS et Verts se moquent des parents et des élèves. Leur course à l’annonce de construction d’écoles est pathétique. S’ils se souciaient de l’éducation ils décideraient un moratoire sur la bétonisation de la ville puisqu’ils ne peuvent pas suivre pour l’accueil des élèves. Bien au contraire ils poursuivent partout comme à l’esplanade ( 650 logements) ou à Berriat malgré l’opposition des habitants.

300 ÉLÈVES SUPPLÉMENTAIRES par AN SANS ÉCOLE

Cette densification  » produit » 300 élèves par an auxquels les élus  ne peuvent pas fournir de structure éducative digne. Mais ils continuent pour des raisons électoralistes.

Paul BRON EST EXPERT EN ANTICIPATION

Cerise sur le gâteau Paul Bron qui n’a rien prévu, rien anticipé justement , laisse en héritage une situation explosive des écoles se fait expert en… anticipation. Il estime dans le DL que  » Piolle n’a pas anticipé les coûts de fonctionnement ».

La SITUATION SCOLAIRE VA CONTINUER à SE DÉGRADER

C’est bien vrai. L’un n’a pas anticipé le nombre d’élèves induits par ses constructions. L’autre remet à jamais le soin d’y faire face et n’a donc pas à prévoir le fonctionnement. Décidément des élus PS et des élus Verts les parents d’élèves n’ont rien à attendre.Il est à craindre que les familles qui le peuvent quittent Grenoble pour ces raisons.

La situation scolaire continuera alors à se dégrader à Grenoble et les élèves en sont les victimes.

Catégories : Echos