A 480: Les ÉLUS VERTS BÉTONNEURS S’INQUIÈTENT de la POLLUTION….

Publié par user1 le

Etrange compte rendu d’une page pour 25 habitants des Eaux Claires et de Mistral  – pour une autre camp on aurait pu dire une « poignée de fidèles »- réunis par les élus Verts de la ville et du département. Sous la signature de Célia Amphoux journaliste (DL du 6/10/17) on peut lire les péroraisons de MM Benjamin Trocmé, Olivier Bertrand, Yann Mongaburu élus Verts/Ades qui font croire à leur inquiétude sur l’élargissement de A 480.

BOUCHON de A 480 : UNE DES PREMIÉRES CAUSES de la POLLUTION AUTOMOBILE 

Rappelons que le bouchon de A 480 est l’une des deux premières cause de la pollution automobile de l’agglomération (avec la rocade Sud). Ce qui signifie que les riverains, les écoliers de l’école Joseph Vallier, les utilisateurs du gymnase du même secteur, les habitants des Portes de l’ouest, ceux de Bouchayer-Viallet (habitants et salariés) subissent la plus forte pollution de l’agglomération.

Les Portes de l'Ouest une opération d'urbanisme des municipalités PS soutenue par les Verts en bordure de A 480 !

Les Portes de l’Ouest une opération d’urbanisme des municipalités PS soutenue par les Verts en bordure de A 480 !

LA GAUCHE et les VERTS ONT BÉTONNÉ en BORDURE  du BOUCHON 

Mais quelle est la municipalité qui a urbanisé au débouché  du Pont de Catane -un fort bouchon grenoblois- en créant les portes de l’Ouest au bord de l’autoroute : la municipalité Dubedout (PS) louée pour ses choix urbanistiques par les Verts qui ont été son allié.

Quant à Bouchayer-Viallet, le projet urbanistique est commun aux élus PS/PC et Verts/Ades de la municipalité Destot. Ces secteurs sont le plus exposés aux particules fines dégagées par le bouchon de A 480.

L’ORGANISME de CONTRÔLE : PAS DE CONSTRUCTION AU BORD des AXES

Rappelons que Air Rhône-Alpes, l’organisme de contrôle de la pollution atmosphérique, recommande depuis longtemps de ne pas construire en bordure des axes pollués. Nos élus Verts Grenoblois avec leurs alliés si sensibles à la pollution se sont assis sur ces recommandations.

Un élu PS qu’on a vite fait disparaitre et oublié aussi vite, Jean Marc Uhry,  a démissionné de sa Vice-Présidence de la Métro à l’Environnement en 2013 :  «  à un moment,j’ai estimé qu’il fallait peut-être arrêter d’être le faire-valoir ou la caution de cet état-là. C’est pour ça que j’ai décidé de démissionner(…)c’est vraiment une divergence et un problème éthique sur les actions à mener en matière de pollution «  (Cap Info 8 Juillet 2013)

Le VICE PRÉSIDENT (PS) à L’ENVIRONNEMENT AVAIT DÉMISSIONNÉ

A Eve Moulinier au « Dauphine Libéré »  également au début juillet 2013 le Vice Président de la Métro expliquait : « surtout, je n’ai pas en­vie d’être celui qui n’a rien dit. Se taire, c’est porter une res­ponsabilité. En Grande­ Breta­gne, un collectif d’habitants a déjà attaqué des collectivités sur la protection de l’air… « .

On le sait les actions collective en responsabilité sont possibles : les habitants des Portes de L’Ouest ou ceux de Bouchayer Viallet, les parents d’élèves de Joseph Vallier sont en droit d’attaquer les élus grenoblois qui ont laissé depuis une vingtaine d’années le bouchon de A 480 devenir une soufflerie à pollution dont ils sont victimes.

La carte de la pollution qui accable les élus PS/PC et Verts/Ades de l'agglomération grenobloise: les deux bouchons qu'ils ont créé par dogmatisme anti-automobile sont les 5 eme et 7 eme bouchons nationaux et les deux premières sources de pollution auto de l'agglo!

La carte de la pollution qui accable les élus PS/PC et Verts/Ades de l’agglomération grenobloise: les deux bouchons qu’ils ont créé par dogmatisme anti-automobile sont les 5 eme et 7 eme bouchons nationaux et les deux premières sources de pollution auto de l’agglo!