650 LOGEMENTS: E.PIOLLE (verts/PG) VEUT BETONNER L’ESPLANADE

Publié par user1 le

Même politique que Destot (PS) avec des mots différents: E.Piolle (Verts/PG) a bien trompé les Grenoblois sur la marchandise. Il veut imposer 650 logements à l’esplanade regroupés dans 8 tours/immeubles , sur un espace hyper restreint, ce que confirme le « Dauphiné Libéré ».( 20/1/16)

Révulsés les habitants affirment: « nous avons claqué la porte du comité esplanade. Comment faire autrement quand un élu en réunion nous dit calmement que toutes les propositions qui n’iraient pas dans le sens de leurs valeurs seraient retoquées » explique au DL le­ présentant des commerçants et professionnels du quartier, Yves Delahaye.

Comme partout les représentants des habitants et des commerçants ont claqué la porte face à la fausse "co-construction" de E.Piolle. ( photo DL)

« LA CO-CONSTRUCTION? DE PRES Ça PUE « ( P.DRAHE, Président des Habitants)

« Une co­construction ? L’idée est que le projet final corresponde à ce qu’attendent les élus. Ni plus, ni moins. La co­-construc­tion et la concertation ? Ce sont les éléments d’une communi­cation politico-­romantique. La co-construction, c’est comme le poisson : de loin ça brille, de près ça pue. nous ne vou­lons pas être les “faire-­valoir” de l’équipe municipale » ajoute Patrick Drahe, coprésident de l’association des habitants de l’Esplanade.

En réalité ce n’est pas romantique du tout mais résulte d’une manipulation bien organisée parfaitement décortiquée par une analyse

Tout à côté également la municipalité Piolle poursuit le projet Destot: 15 000 nouveaux habitants sur la presqu'ile sans espaces verts, sans stationnement, sans voirie supplémentaires !

PROJET PIOLLE : C’EST PAREIL ou PIRE que DESTOT

On se demande ce qu’il en était vraiment de l’opération « vivre à Grenoble » qui pétitionnait contre le projet Destot pendant les municipales et se tait sur cette densification hors norme? Là aussi ça sent mauvais la manipulation pré-électorale.Décidement E.Piolle a utilisé tous les procédés de nature à fausser la sincérité du scrutin pour être ( mal) élu.

Car on passe de 900 logements ( Destot) sur une large surface à 650 logements concentrés sur une zone réduite avec 50 % de logements sociaux (Piolle). C’est pareil ou pire. Pas besoin d’être grand clair pour prédire le résultat en termes esthétiques et pour le vivre ensemble.

Espaces Verts1

 

 

 

 

 

 

 

 

LE NOMBRE DE M2 d’ESPACES VERTS par HABITANT VA ENCORE BAISSER

Evidemment sans espace verts, ni sportif, ni de loisirs supplémentaires c’est à dire faisant encore baisser à proportion le nombre de M2 d’espaces verts par habitant qui n’est plus que de 14,6 M2 à Grenoble contre 31 ME à la moyenne des grandes villes.

En compensation Vincent Fristot l’Adjoint (Verts/Ades) dogmatique, un pilier du système Avrillier/Comparat va « végétaliser  » les terrasses et prévoit « une grande surface végétale  » c’est à dire un petit jardinet entre les tours . Construites, elles, par un autre pilier du systéme, Maryvonne Boileau Présidente (Verts/Ades) de Grenoble-Habitat. Tout se tient.

 

Avec la bétonisation de l'Esplanade, la Bastille sera un peu plus asphyxhiée

IL VA MANQUER ENVIRON UN MILLIER de PLACES de STATIONNEMENT

Ces 2000 à 2500 habitants nouveaux disposeront de…175 places de parking alors que la dernière enquête/ménages de la Métro fixe à 0,53 le nombre de voitures par habitant (qui a plutôt augmenté dans les 10 dernières années) . Outre les M2 d’espaces verts il manquera donc aussi environ un millier de places de stationnement.

Après le massacre de la place Victor Hugo, l’annonce de la bétonisation de l’Esplanade sonne le glas des apparences : la municipalité Rouge/Verts montre sa vraie nature qui n’a rien à voir avec la défense de l’environnement.

Le devoir des Grenoblois est de se battre pour que ces projets ne deviennent pas irréversibles . Une pétition a été mise en place pour s’opposer à ce projet.

Catégories : Echos