QUAIS DE L’ISÈRE à Grenoble : des travaux sans parkings

Publié par Les Républicains 38 le

On continue une politique qui échoue . La municipalité Destot étale sur 24 mois des travaux qui auraient pu être conduits en 12 parce qu’elle n’a pas les capacités de financement… Et pendant ce temps les riverains et les commerçants souffrent.

Mais qu’ils ne s’inquiètent pas : le calendrier prévoit un achèvement avant … mars 2014 , à la veille des élections municipales.

C’est la situation que connaissent les quais de l’Isère à Grenoble ou des travaux dits  » d’embellissements  » sont réalisés . Rien à voir avec les moyens mis en oeuvre à Lyon par exemple pour embellir et valoriser ses quais.On reste dans le classique et le restreint.

ON SUPPRIME DES PLACES DE PARKINGS

Mais surtout à Grenoble dans le cadre de l’orientation prise par la municipalité Destot aucun parking ne sera réalisé . On supprime même des places partout. (JEAN-JAURÉS À GRENOBLE : 220 PLACES SUPPRIMÉES )La seule dernière réalisation du quartier date de la municipalité Carignon qui a ouvert en 1993 le parking de 900 places au Musée auquel la minorité PS/Verts du Conseil Municipal s’était déjà opposée à l’époque. Que serait devenu le quartier sans ce parking !

SIX COMMERçANTS ONT BAISSÉ LE RIDEAU

Aujourd’hui  » aucune construction de parking n’est prévue dans le plan. Cela nous a été refusé par la Mairie.Or c’est clair : pas de parking, pas de business » explique t on à la pizzeria des quais ( « DL » du 01/11). D’ailleurs  » au restaurant Paradisio on accuse une baisse de 20% de chiffre d’affaires (…) Une baisse de la clientèle qui pousse certains à partir. environ six commerçants ont fermé depuis le début des travaux  » précise le « DL ».

AUCUNE INFORMATION SÉRIEUSE

Bien entendu les « réunions d’information  » ne servent à rien, sauf à amuser la galerie.  » La patronne de l’Institut de beauté O’Nixe aimerait être mieux informée (…) je me suis souvent retrouvée à demander aux hommes du chantier la suite des opérations  » ( DL). Lequel résume  » pour les commerçants de ce lieu , l’heure est plutôt à la morosité, à l’inquiétude, voire au pessimisme « .

On imagine la situation des quais si le projet fou de construire à l’esplanade 1200 logements entre la montagne et l’autoroute pouvait être mené à bien( BÉTONNAGE DE L’ESPLANADE à Grenoble : C’EST FINI ) également sans parkings silos nouveaux tels que ceux réalisés par la municipalité UMP à la Gare et au Musée !

Catégories : Actualité