3/ ALPEXPO: les scandales de la gestion PS, factures sans commandes,placements chez Madoff..

Publié par Les Républicains 38 le

Petit à petit la gestion d’Alpexpo a été révélée. On a pu ainsi mesurer avec précision la qualité de la gestion PS. Depuis que l’ex Secrétaire Général de la SEM Alexis Masset a pris la parole on approche mieux la gabegie avec laquelle l’argent public est dépensé à Grenoble. Michel Destot , le Président PS d’Alpexpo Alain Pilaud, Jérôme Safar qui a tenté de couvrir tous ces manquements du voile de sa « mission d’information  » aux 12 recommandations ridicules sont aux premières loges de la responsabilité(.1/ ALPEXPO J.SAFAR (PS): UNE MISSION POUR ÉTOUFFER LE SCANDALE)

DES PLACEMENTS CHEZ MADOFF

En effet Alexis Masset a révélé ( DL 23/12) qu’une « partie de la trésorerie de la SAEM a été placée sur des placements toxiques (Madoff) qui engendrent des moins values importantes. Des placements immédiatement retirés par Guy Chanal ».
Il a accusé le fait que  » le suivi juridique de la SAEM n’était pas à jour et les formalités déclaratives pas faites ».
La municipalité Destot a laissé se dégrader le nombre et la qualité des manifestations privant Alpexpo bien entendu mais toute la ville, ses hôtels et ses commerces. Il convient de bien noter qu’il s’agit des mandats Destot qui couvrent la période 1995/2007 ou la coalition était complète : PS/PC/VERTS(.2/ ALPEXPO : POURQUOI LES VERTS/ADES FERMENT LES YEUX SUR LE SCANDALE)

LE DÉCLIN DE TOUS LES SALONS

Alexis Masset a relevé  » le déclin  » des manifestations existantes qu’il s’agisse du Salon des Antiquaires, de la Foire de Printemps, d’Artisa, de Naturissima . Tous les chiffres d’affaires étaient en baisse constante. Les exposants du Salon de l’Aménagement de la Montagne  avaient indiqué lors d’un comité d’orientation que les prestations délivrées ne sont plus à la hauteur d’un salon international et l’hypothèse d’une délocalisation du salon sur un autre site est envisagée .

ALPEXPO PERD LE SIG SOUS DESTOT

 » Lorsqu’Alpexpo perd le SIG ( Salon International des Sports d’hiver) en 2004 au lieu de créer d’autres produits et de réduire les charges Alpexpo a continué le même train de vie. Personne ne se demande pourquoi Grenoble a perdu le SIG ! » lance Alexis Masset.

Alors que la municipalité Destot se gargarise à longueur de colonnes locales c’est en fait à une régression à laquelle on assiste . Grenoble , capitale des Alpes perd même ses bases avec le salon des Sports d’hiver . Sans que personne ne tousse. Michel Destot multiplie les photos avec les Ministres mais on constate qu’elles ne servent qu’à sa promotion personnelle . Et même cela est raté. Car sans contenu la com’ se casse la figure.
Mais c’est Grenoble et son activité économique qui en supportent les conséquences .

Et s’agissant d’Alpexpo , le contribuable.

GUY CHANAL A ÉTÉ APPELÉ ET EMPÊCHÉ DE REDRESSER LA SITUATION

« Lorsqu’il est arrivé à la tête d’Alpexpo Guy Chanal s’est entouré d’experts et d’avocats pour reprendre tous les dossiers un à un et traiter toutes les problématiques. Le Conseil d’Administration était informé de tous les départs et tous les montants des indemnités. Si la masse salariale n’avait pas baissé le déficit aurait été de 4M d’Euros »  indique Alexis Masset.  » Je ne souhaitais plus travailler avec la Présidence . J’avais prévenu la présidence ( Alain Pilaud NDLR) dés 2008 qu’on allait droit dans le mur . Pour ne pas déplaire au CA il fallait présenter des budgets irréalisables « .Évidemment cette situation résultait du bilan 95/2007 de la gestion Destot.

On connaît la suite : Guy Chanal présente sa démission au vrai patron d’Alpexpo , Michel Destot qui la refuse et l’augmente…