2/ ALPEXPO : POURQUOI LES VERTS/ADES FERMENT LES YEUX SUR LE SCANDALE

Publié par Les Républicains 38 le

La nébuleuse Verts/Ades/Alternatifs s’est félicitée de la fausse mission d’information sur Alpexpo . Cette mission conduite par un élu PS ( J.Safar) pour contrôler un autre élu PS ( Alain Pilaud).
Pour eux  » le rapport de la Mission d’information et d’évaluation  rendu public en conseil municipal le 17 décembre dernier est accablant  » ( R.Avrillier/Ades)( ALPEXPO : LA MISSION « D’INFORMATION » sur la gestion PS était PRÉSIDÉE par le PS!)

Ce rapport repris par Hakim Sabri Président du groupe Écologie et Solidarités avec satisfaction évoque le déficit ( difficile d’y échapper ) et quelques dérives relevées ici ou là mais détourne l’attention de tout ce qui pourrait donner lieu à poursuites. D’ailleurs il avait accepté d’être Vice Président de la Mission au titre de … l’opposition ! Et le tour est joué.

LA DÉRIVE D’ALPEXPO A PRÉCÉDÉ GUY CHANAL

La dérive d’ALPEXPO a précédé l’arrivée de Guy Chanal comme en témoignent tous les chiffres que la  » Mission » évite : Alexis Masset a révélé ( DL 23/12) qu’une « partie de la trésorerie de la SAEM a été placée sur des placements toxiques (Madoff) qui engendrent des moins values importantes. Des placements immédiatement retirés par Guy Chanal » à son arrivée en 2009. Qui figurait parmi les représentants de la ville de Grenoble au Conseil d’Alpexpo au titre de l’exécutif jusqu’en 2007 ? Pierre Kermen Adjoint au Maire (Verts) aux côtés de Raymond Avrillier.

TOUS LES CHIFFRES D’AFFAIRES ÉTAIENT EN BAISSE

Alexis Masset a relevé  pendant cette période ( 2001/2007)  » le déclin  » des manifestations existantes qu’il s’agisse du Salon des Antiquaires, de la Foire de Printemps, d’Artisa, de Naturissima . Tous les chiffres d’affaires étaient en baisse constante. Les exposants du Salon de l’Aménagement de la Montagne  avaient indiqué lors d’un comité d’orientation que les prestations délivrées ne sont plus à la hauteur d’un salon international et l’hypothèse d’une délocalisation du salon sur un autre site est envisagée . » Lorsqu’Alpexpo perd le SIG ( Salon International des Sports d’hiver) en 2004 au lieu de créer d’autres produits et de réduire les charges Alpexpo a continué le même train de vie. Personne ne se demande pourquoi Grenoble a perdu le SIG ! » lance Alexis Masset. Les Verts géraient avec le PS et le PC la municipalité de Grenoble.

LE DERNIER BUDGET P.KERMEN ( VERTS) ÉTAIT FAUX

Le dernier budget d’Alpexpo voté par la municipalité à laquelle participent les Verts , Pierre Kermen étant administrateur est faux: au Conseil d’administration du 24 Octobre 2008 ( suite aux municipales) Alain Pilaud nouveau Président constate que le budget 2008 avait été voté à + 300 000 E et termine à – 200 000 euros et fait état d’une projection de – 790 000 euros de résultat pour le budget 2009 ! Christian Sauzerat , expert comptable d’Alpexpo alerte le Conseil sur « le risque de perte de 50% du capital  » et évoque – déjà- » la nécessité de recapitaliser ». Il s’agit du bilan de la fuite en avant qui a été soigneusement cachée aux Grenoblois avant 2007.

POUR NE PAS DÉPLAIRE, DES BUDGETS IRREALISABLES

C’est Alexis Masset qui indique :  » Je ne souhaitais plus travailler avec la Présidence . J’avais prévenu la présidence dés 2008 qu’on allait droit dans le mur . Pour ne pas déplaire au CA il fallait présenter des budgets irréalisables « .

Il s’agit tout simplement de faux en écriture publique. Mais la nébuleuse est génée aux entournures d’avoir participé au premier plan à cette gestion par la présence de Pierre Kermen au CA et de Raymond Avrillier à la ville pendant qu’Alpexpo dérapait . Sans qu’on sache s’ils ont été les  bénéficiaires de certains  » dérapages « .

GUY CHANAL RECRUTÉ PAR G.FIORASO

Donc ils font démarrer les problèmes à l’arrivée de Guy Chanal .Qui ne sera recruté qu’en 2009 hors procédure sur décision d’une nouvelle administratrice qui – elle – est entrée en mars 2008, Geneviève Fioraso. Alors qu’ Alpexpo, avait mis en place avec le fameux cabinet LIGHT (en général missionné par la ville de Grenoble)  une procédure de recrutement rémunérée pour rien.

MICHEL DESTOT GESTIONNAIRE DE FAIT

Mais l’implication permanente du Maire dans la gestion d’Alpexpo comme en témoignent le fait qu’il lui était rendu compte de tout ? Et même la note certifiée par huissier datant du 23 avril 2009 de Guy Chanal à Michel Destot qui propose  » un plan drastique de réduction des charges de 500 000 euros » en proposant des  » négociations de contrats avec l’ensemble des fournisseurs »  qui témoigne d’une » gestion de fait » évidente qui sera confirmée par le fait que c’est le Maire qui refusera la démission de Guy Chanal, qui lui accordera une augmentation, qui recevra les salariés ?( ALPEXPO : M.DESTOT ET G.FIORASO DEVRAIENT ÊTRE DÉCLARÉS « GESTIONNAIRES DE FAIT »)

LES VERTS/ADES VEULENT ÉVITER LA JUSTICE

Pourquoi les « dénicheurs de failles  » ne s’engouffrent ils pas dans cette béance pour réclamer justice pour le contribuable et mettre Michel Destot devant ses responsabilités ?
D’autant qu’ils sont depuis 2008 officiellement dans l’opposition après 12 ans de collaboration? (1995/2007)

Ils demandent simplement  le transfert du rapport vide de la mission à… La Chambre Régionale des Comptes qui s’en serait automatiquement saisi, comme ils avaient eu l’audace de dire , s’agissant d’Alpexpo, qu’il fallait interroger les Commissaires aux Comptes !

Cette mascarade a pour objet d’éviter que la justice se saisisse vraiment du dossier d’Alpexpo et de ses éventuelles conséquences pénales. Il n’existe pas en effet, un ALPEXPO reluisant, transparent équilibré  entre 1995 et 2007 quand les Pierre Kermen et Raymond Avrillier au titre de la majorité municipale co gèrent l’équipement et …un basculement en 2009 dans le rouge , le condamnable et l’opacité quand ils quittent la majorité ! C’est bien une continuité avec le même responsable au sommet (JC PEYRIN (UMP): » ALPEXPO, M.Destot est responsable du scandale »)

R.AVRILLIER NE PEUT PAS RENOUVELER L’EXPLOIT DE CORYS

Si la justice se penche sur ce dossier – et elle le devrait si elle joue son rôle – elle ne pourra pas retenir  les dates qui arrangent les VERTS/ADES ! L’exploit réussi par Michel Destot PDG de Corys en 1995 qui parvient à refiler le bébé se son déficit à un successeur qui accepte d’assumer la correctionnelle à sa place,  Raymond Avrillier occupant la scène de chasse à la corruption, est difficile à renouveler. Les connivences justice/police/presse ne sont plus les mêmes(.DESTOT / FIORASO : Pourquoi le rapport publié par Atlantico est une bombe)

CE N’EST PAS UN POINT FINAL

On retourne donc à la nébuleuse VERTS/ADES/Alternatifs le compliment qu’elle adresse à la majorité municipale. Oubliant qu’en  » remerciant le Conseil d’administration  » elle remercie P.Kermen de sa vigilance. Ce qui explique aussi sa retenue. Une critique bien sobre et bien modérée en effet pour un sordide dossier Mais dont ce n’est pas le point final :

« Il ne nous reste plus qu’à remercier pour leur contrôle et leur extrême vigilance la majorité municipale dans son ensemble, J. Safar le 1er adjoint chargé entre autres de la gestion déléguée, le conseil d’administration d’Alpexpo, son président A. Pilaud et par dessus tout le maire de Grenoble qui reste « indispensable ».  ( ADES)

On les a connus plus vindicatifs s’agissant de la droite. Mais maintenant les dossiers s’accumulent sur leur compte et ils vont avoir beaucoup de mal à se présenter aux municipales comme les  » Monsieur Propre » : SMTC,(SMTC: POURQUOI L’ADES/VERTS « COUVRE » LA GESTION DE M.ISSINDOU(PS)? ) Alpexpo , Conseil Général beaucoup de dossiers dont ils sont coresponsables. Ils ont des risques de recevoir des tomates non bio des Grenoblois…

Notre photo: Raymond Avrillier qui a participé à la gestion d’Alpexpo dans la majorité municipale jusqu’en 2007 ici aux côtés notamment de Hakim Sabri , Président du groupe au Conseil Municipal de Grenoble qui protège ses amis d’une saisine de la justice.