1/ ALPEXPO J.SAFAR (PS): UNE MISSION POUR ÉTOUFFER LE SCANDALE

Publié par Les Républicains 38 le

La municipalité Destot a pensé échapper au scandale d’Alpexpo en créant une « mission d’information et d’évaluation » présidée par le Premier Adjoint (PS) Jérôme Safar. Il devait contrôler la gestion du PS Pilaud et de son Maire PS !  Sa course aux postes devrait lui être fatale. C’est une présidence de trop.

La  » mission  » n’a évidemment rien vu. Elle n’a même pas entendu Michel Destot qui s’est pourtant directement impliqué dans la gestion d’Alpexpo comme en témoignent tous les protagonistes ( notes , entretiens etc…)

« UNE MISSION DE DÉSINFORMATION  »

La mission a rendu 12 recommandations ridicules , lénifiantes d’une banalité consternante qui enfoncent des portes ouvertes .Il s’agissait en fait d’étouffer le scandale et de tenter de sauver le soldat Destot qui est engagé jusqu’au cou dans le magma.

Pour Alexis Masset ancien Secrétaire Général d’Alpexpo la mission  » ressemble plutôt à une mission de désinformation (…) Beaucoup de personnes veulent se dédouaner de l’impasse dans laquelle se trouve Alpexpo et ils voudraient faire croire que cette perte découlerait d’une mauvaise gestion sur le seul exercice 2011. »

LA MÊME MÉTHODE QUE CORYS

On connaît la méthode Destot en la matière : avec Corys elle était la même .Il avait donné en catastrophe le poste de PDG à un ami et  rassemblé les pertes sur une  année de mandat, le nouveau assumant la correctionnelle pour ses prédécesseurs .(DESTOT / FIORASO : Pourquoi le rapport publié par Atlantico est une bombe) tandis que le tribunal faisait l’impasse sur le pénal.
Il semble qu’à Alpexpo les « amis  » ne soient pas disposés à laisser faire de même.

En effet Alexis Masset affirme , lui,  » je suis prêt à en débattre.Que MM Safar et Pilaud saisissent la justice.J’assume le travail réalisé avec Guy Chanal et je reste très serein pour répondre à toutes les questions devant la justice ».

PERSONNE DU CONSEIL N’A ENCORE DEMANDÉ LA SAISINE DE LA JUSTICE

On  comprend qu’Alain Pilaud Adjoint (PS) au Maire préfère  » réfléchir  » à la saisine de la justice comme il l’a dit lui-même devant le Conseil Municipal. . On s’étonne d’ailleurs que personne encore au sein du Conseil Municipal n’ai demandé la saisine ? Côté PS,PC, Verts, on comprend .Mais si le Conseil Municipal ne va pas à la justice, elle devrait venir à lui dans un fonctionnement  » normal  » des institutions.

Car Alexis Masset a demandé par courrier du 5 avril 2012 à MM Safar et Baïetto Président (PS) de la Métro d’être entendu par la mission :  » je n’obtiens aucune réponse » ajoute A.Masset qui précise  » au mois de septembre la mission veut entendre Guy Chanal qui accepte à condition que j’y sois « .  Guy Chanal refuse d’y aller seul  » car on avait compris qu’il s’agissait d’un procès « .

LA MISSION SAFAR : UNE ENTRAVE AU BON FONCTIONNEMENT DE LA JUSTICE ?

La mission est donc révélée dans son contenu et ses objectifs. À l’issue on peut se demander si elle n’est pas une entrave au bon fonctionnement de la justice ? les protagonistes savaient ce qu’il en est et ont tenté de soustraire les éléments compromettants du dossier en les camouflant. Étrangement aucun fait révélé par les documents publiés par Alexis Masset et par Guy Chanal ne figure dans le résultat de « la mission » Safar. Elle est donc passé volontairement à côté du fond de l’affaire . Il s’agissait de protéger Michel Destot et Geneviève Fioraso administratrice d’Alpexpo depuis 2007.

À partir de demain on comprendra pourquoi au vu de ce qui s’est réellement passé à Alpexpo. Et qui sont les responsables.

En attendant cette présidence supplémentaire -la fausse mission d’information et d’évaluation – s’ajoutant à son cumul éhonté sera certainement pour Jérôme Safar,  la Présidence de trop.